VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé


Judy King est consultante et spécialiste en marketing stratégique. Passionnée d’entrepreneuriat, elle met ses aptitudes d’écriture au profit des lecteurs pour livrer ses meilleurs conseils professionnels.

La perspective de retourner au travail après des années d’absence de ma carrière était décourageante. J’ai dû faire face à de nombreux défis: un manque d’expérience récente et pertinente, des compétences d’entreprise obsolètes, et une certaine incertitude quant à ma place de baby-boomer dans un monde centré sur les milléniaux.

Je pensais toujours, cependant, que j’avais bien réussi mon début de carrière et qu’avec un diplôme supérieur dans mon domaine, je recevrais une offre exceptionnelle en un rien de temps. Cela n’a pas eu lieu. Ma stratégie – accepter un poste qui ne me convenait pas (et démissionner plus tard), puis accepter de nombreuses missions de consulting ici et là puis essayer d’expliquer tout cela dans un curriculum vitae comportant des lacunes et des changements – échouait. J’avais besoin d’un changement stratégique.

J’ai donc tout changé, de la manière dont j’ai abordé le processus de recherche d’emploi à mon objectif final. En conséquence, j’ai demandé et obtenu un stage de retour à l’emploi, avec Goldman Sachs. Cela m’a permis d’ajouter à mon CV une expérience actuelle et concrète et de redéfinir mon cheminement de carrière pour pouvoir progresser.

 

  • Mettez à jour votre présence en ligne

Étant un baby-boomer un peu féru de technologie, j’avais un profil LinkedIn.

Mais trop de gens ont un profil terne ou dépassé. Si cela est votre cas, placez-le en haut de votre liste de tâches. Les recruteurs et les responsables du recrutement utilisent le site pour rechercher et sélectionner des candidats.

J’ai omis les dates pour mes diplômes afin de minimiser les biais liés à l’âge et j’ai tronqué mon expérience aux 10 à 15 dernières années (je vous recommande de faire de même!).

 

  • Le réseautage, toujours

Vous pensez peut-être que le réseautage est réservé aux jeunes professionnels qui ont besoin de rencontrer de nouvelles personnes et de se créer des contacts. Ce n’est tout simplement pas vrai: c’est bénéfique, quel que soit votre âge.

Par exemple, un ami a parlé de moi en interne,, et je sais que cela m’a aidé à être considérée pour le rôle chez Goldman Sachs.

Voici quatre choses que vous devriez commencer à faire (si vous ne l’avez pas déjà fait):

  • Communiquer périodiquement avec vos contacts professionnels. Ne vous faites pas oublier  en envoyant une note personnelle et un article intéressant une fois par mois.
  • Dites à votre interlocuteur que vous respectez son temps en étant précis lorsque vous posez une question. Dites (ou écrivez): « J’apprécierais vraiment votre point de vue – pouvons-nous parler / nous rencontrer pendant 15 minutes? » , et tenez cet engagement de temps.
  • Étendez votre réseau. Demandez à vos contacts de vous connecter avec leurs contacts.
  • Faites un suivi avec une note de remerciement à chaque fois. Passez au niveau supérieur en offrant de l’aide s’ils ont besoin de votre point de vue ou de votre expertise.

 

  • Faites-en sorte que les gens vous aident

Si vous demandez à quelqu’un de vous référer, donnez-lui tout ce dont il a besoin, afin qu’il puisse simplement envoyer vos coordonnées à son contact.

Ainsi, si vous postulez à un poste au sein de leur entreprise, cela inclut le nom du poste, le numéro du poste, votre curriculum vitae et des mots-clés indiquant les compétences et l’expérience que vous apportez et qui correspondent aux exigences du poste.

Les gens sont occupés: si vous leur envoyez un email complet, ils peuvent simplement les transférer, et il est donc beaucoup plus probable qu’ils soient transmis.

 

  • Revoyez votre discours de présentation

Lorsque vous avez beaucoup d’expérience, il est important (bien que souvent difficile) de bien définir vos objectifs.

Quels sont vos domaines de compétence?

Quel type de poste recherchez-vous?

Il serait tentant de raconter tout ce que vous avez fait dans le passé ou de dire: «Je peux vraiment tout faire». Mais un long discours peut être écrasant pour les auditeurs – et peut vous donner un air surqualifié – et déconcentré. Alors, réduisez-le et concentrez-vous sur une chose sur laquelle vous voulez que l’autre personne revienne. Ma règle d’or est que ce ne devrait pas être plus de 30 secondes.

 

  • Soyez indulgent avec vous-mêmes

Les emails non-retournés, et les refus de poste sont pénibles. Mais cela arrive à peu près à tout le monde, surtout quand vous êtes en dehors du “cadre idéal” des perspectives d’embauche.

Il y aura des surprises pour le meilleur et pour le pire: les personnes sur qui vous auriez parié qu’elles seraient là pour vous aider ne le sont pas; et les gens que vous connaissiez à peine feront tout ce qu’ils peuvent.

C’est donc d’autant plus important d’être gentil avec vous-même: allez au gymnase, rencontrez des amis et regardez un film! Cela peut paraître frivole lorsque vous recherchez un emploi, mais cela vous aidera à vous sentir plus heureux et vous empêchera de laisser votre identité se perdre dans votre vie professionnelle.

 

  • Donnez en retour

Une fois que vous avez atterri dans votre nouveau poste, faites ce que vous pouvez pour aider un collègue ou un ami d’un ami. Cela pourrait être au travail, comme offrir de conseiller des employés subalternes.

Ou bien, il se peut que quelqu’un vous contacte pour vous demander votre avis. N’oubliez pas ce que vous avez ressenti lorsque vous étiez à la recherche d’un emploi et faites de votre mieux pour trouver le temps!

Et bien sûr, lorsque vous embaucherez à l’avenir, donnez à ceux qui ont eu une trajectoire de carrière sinueuse un second regard.

 

Après la fin de mon stage de retour à l’emploi de 10 semaines, on m’a demandé de rester encore une année, ce que j’ai fait avec plaisir. Lorsque mon poste a pris fin récemment, quitter Goldman Sachs a été difficile.

Mais une chose qui m’a fait me sentir mieux, c’est que je savais que j’étais prêt à trouver un prochain poste, plus permanent. Sur cette recherche, je dispose non seulement d’une réalisation solide et récente, mais de toutes les leçons que j’ai apprises la dernière fois, ainsi que de nouveaux et précieux amis milléniaux.

Article inspiré de l’article The 6 Best Job Search Lessons I Learned After 10 Years Away, par judy King pour The Muse.

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire