VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Stephanie Fairyington est rédactrice pour un grand magazine américain. Dans cet article, elle décide d’aborder l’ennui comme un atout pour développer sa créativité et avancer dans ses projets professionnels. 

  • Bien souvent, nous préférons vaquer à plusieurs occupations à la fois plutôt que de ne tout bonnement rien faire, par peur de s’ennuyer.
  • Pourtant, s’ennuyer et faire preuve de créativité sont tout à fait compatibles.
  • Découvrez trois façons de faire de l’ennui un booster de votre créativité.

 

L’ennui peut faire peur. Pour vous en sortir, vous ressentez probablement un besoin presque compulsif de vous distraire. Des études montrent que ces moments vides de notre journée, quand notre esprit se vide totalement, stimulent réellement notre créativité.


Albert Einstein a lui-même reconnu les avantages de l’ennui bien avant que la science ne puisse en prouver les bienfaits. Après avoir obtenu son diplôme équivalent au baccalauréat, il a passé l’année suivante à « perdre son temps », à penser hors du cadre universitaire et à faire germer des idées qui transformeraient radicalement notre monde et notre compréhension. De la même manière, Steve Jobs appréciait particulièrement les promenades et il a été démontré que cela pouvait booster la créativité jusqu’à 60%. En laissant son esprit vagabonder au loin, on augmente notre imagination et on devient plus inventif.  

 

La capacité de s’ennuyer est fondamentale en ce qu’elle est liée à la capacité de regarder en soi et de s’animer, comme le raconte Sherry Turkle, professeur Massachussetts Institute of Technology (MIT). L’ennui est une part essentielle de notre créativité et de notre développement émotionnel.

 

Voici donc trois façons intelligentes de faire de l’ennui une véritable force et de maximiser vos capacités intellectuelles :

 

 Lire aussi : Les 8 comportements à adopter pour être ultra-performant

 

Désactivez votre connexion internet

 

« Des écrivains tels que Jonathan Franzen et Zadie Smith disent qu’il est important de travailler dans un endroit sans connexion et sans Internet », a déclaré Gabriel Packard, directeur associé de Creative Writing M.F.A. Programme au Hunter College et auteur de The Painted Ocean. Il a également mené des études sur les muses des écrivains, souligne que l’Internet peut servir non seulement de distraction, mais également d’échappatoire facile face au dilemme de la création. Bien que l’ennui puisse être inconfortable et difficile à maîtriser, vous ne trouverez probablement pas votre réponse si vous restez assis sans rien débrancher, dit-il.

 

Profitez de votre temps libre

Que vous vous soyez dans le métro ou à la machine à café de votre bureau, lâchez votre smartphone et profitez de ce temps libre pour transporter votre esprit dans de lointaines contrées. Au lieu de méditer sur les problèmes immédiats à venir, laissez votre esprit bouger loin de vos préoccupations et de vos intérêts. Réfléchissez aux questions soulevées dans un rapport que vous venez de lire. Repensez à  un film ou à une émission que vous venez de voir, cela pourrait donner à vos dilemmes quotidiens une nouvelle perspective. Lorsque vous travaillez sur un projet particulièrement difficile, penser à un sujet tout autre sujet peut vous aider à aborder le projet différemment et vous permettre d’avancer plus que ce que vous auriez imaginé.

 Lire aussi :  Les 7 habitudes qui vous font perdre votre temps et freinent votre productivité

 

Programmez vos phases d’ennui

Avec un emploi du temps chargé, il peut sembler quelque peu absurde de programmer à l’avance du temps où vous allez vous ennuyer, mais cela peut ne durer que 10 minutes. Faire preuve d’imagination est non seulement un signe d’intelligence, comme le suggèrent des études, mais c’est également un plaisir profond. Voyez la créativité pleinement assumée chez des enfants livrés à eux-mêmes, explique Packard. Ils s’inventent des mondes imaginaires dans leur intégralité et peuvent facilement transformer des boîtes en carton en voitures ou en châteaux. Un excès de rêverie peut cela dit être problématique. Toutefois, à petite dose, cela peut être avantageux pour la résolution de problèmes et pour augmenter sa productivité, offrant un lieu fertile pour la découverte de nouvelles perspectives et d’innombrables possibilités.

En laissant votre esprit vagabonder, les problèmes que vous essayez de résoudre dans votre inconscient refont surface et il vous est alors plus simple de les aborder.

 

Inspiré de l’article Supercharge Your Creativity and Productivity By Doing… Nothing, par Stephanie Fairyington pour Thrive Global.

 

Continuez votre lecture sur notre blog :

 

 

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire