VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

[recaptcha]

Le témoignage de femmes célèbres

 

Les femmes sont terrifiées à l’idée de se permettre d’échouer. Voici comment recadrer cet état d’esprit et stimuler votre succès.

 

Si vous n’avez jamais échoué à quelque chose, comment savoir quand vous réussissez ? Pour les femmes, il est plus difficile de répondre à cette question, car elles ont moins tendance à se permettre d’échouer, selon un récent article de US News & World Report intitulé «Pour réussir, les femmes doivent apprendre à échouer.»

« Les recherches ont montré que les femmes sont jugées plus sévèrement pour leurs erreurs que les hommes, et peuvent réagir en étant plus réticentes face au risque », écrit Linda Kramer Jenning, l’auteur de l’article. « En conséquence, certaines femmes peuvent ne pas saisir les opportunités de leadership, et cela inquiète celles qui sont engagées dans la réalisation de l’équité entre les sexes.»

Le fait est que lorsque vous échouez, vous ne vous permettez pas de devenir plus fort dans ce processus d’échec, ce qui entraîne plus de résilience – ce qui est un élément essentiel pour réussir à diriger, selon une étude de 2018 sur les infirmières en gestion publiée dans la US National Library of Medicine. Mais les enjeux sont tellement plus importants pour les femmes à l’origine, puisque seulement 6,4 % des entreprises du classement Fortune 500 sont dirigées par des femmes, chiffre qui est en baisse, selon le rapport de données 2017 du Pew Research Center.

Néanmoins, les avantages de l’échec vont au-delà de la résilience. Pour les femmes, en particulier, être ouvert à propos de ses échecs passés rend les chefs d’entreprise plus faciles à comprendre et donc plus efficaces. « Les gens apprécient le fait que vous ne soyez pas toujours parfaits », a déclaré Jessica Grounds, cofondatrice de Mine the Gap, une entreprise qui collabore avec les entreprises pour réduire les écarts entre les hommes et les femmes, aux États-Unis. Grounds suggère que les femmes sont des éléments clés d’une équipe fiable sur le lieu de travail, capables de formuler des critiques constructives et de l’encadrer lors d’un échec.

Ce sentiment, que l’échec est un aspect puissant du succès a été repris par de nombreuses dirigeantes. Si vous avez besoin d’un rappel sur la manière de faire face à l’échec et d’aller de l’avant, ajoutez cette page à vos favoris afin de revenir sur ces sages conseils de la part de femmes à succès, d’Oprah à Ariane Huffington:

 

 

« Vous allez obligatoirement trébucher. » Oprah

« Peu importe la distance qui vous sépare de votre objectif », a déclaré Oprah en 2013 lors du discours d’ouverture de Harvard. « À un moment donné, vous êtes obligée de trébucher. Si vous vous améliorez constamment, la loi des moyennes prédit que vous allez tomber à un moment donné. Et quand vous le faites, je veux que vous vous souveniez de ceci : il n’existe pas d’échec. L’échec, c’est juste la vie qui tente de nous faire avancer dans une autre direction. « 

 

 

 

 

 

« L’échec a concentré mon énergie sur l’essentiel. » J.K. Rowling

 

De même, lors d’une allocution prononcée à Harvard en 2008, J.K. Rowling a révélé qu’un échec peut même vous mener sur une voie beaucoup plus enrichissante que celle sur laquelle vous vous trouviez auparavant. « L’échec signifie l’élimination de l’inessentiel», a-t-elle déclaré, faisant référence au temps écoulé avant de se permettre de poursuivre l’écriture et la plume de la série Harry Potter. « J’ai cessé de me faire croire que j’étais autre chose que ce que j’étais, et j’ai commencé à consacrer toute mon énergie à terminer le seul travail qui comptait pour moi. Si j’avais vraiment réussi à autre chose, je n’aurais peut-être jamais trouvé la détermination de réussir dans le seul domaine auquel je croyais appartenir. »

 

 

 

 

 

« Vous n’êtes jamais trop bon pour perdre. » Beyoncé

 

Dans les mots de Beyoncé : « La réalité fait que parfois vous perdez. Et vous n’êtes jamais trop beau pour perdre, vous n’êtes jamais trop important pour perdre, vous n’êtes jamais trop intelligent pour perdre, cela arrive. Et cela arrive quand cela doit arriver. Et vous devez accepter ces choses. « 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Tout le monde devrait être limogé au moins une fois. » Anna Wintour

 

 

 

Même la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour, a déjà parlé de l’importance de l’échec, dans un article publié en 2015 par Alastair Campbell dans Winners: How They Succeed: « Tout le monde devrait être licencié au moins une fois dans sa carrière, car la perfection n’existe pas. Il est important d’avoir du recul sur soi et sur son travail, car c’est la réalité de la vie. « 

 

 

 

 

 

 

 

« Pleure, puis va botter des fesses. » Lady Gaga

 

Quand il n’est pas aussi facile d’adhérer à ces revers, on se souvient de cette anecdote que Lady Gaga a racontée au sujet de la perte de son label (de musique). « Je me souviens de la chute de mon premier label. Je venais de proposer à ma mère d’aller voir ma grand-mère, a déclaré Gaga à MTV en 2011. « Et j’ai pleuré sur le canapé de ma grand-mère. Elle me regardait et elle m’a dit : « Je vais te laisser pleurer toute la journée, et ensuite, tu dois arrêter de pleurer et tu dois te botter les fesses.”

 

 

 

 

 

« Relevez-vous et recommencez. » Vera Wang

 

La créatrice de mode Vera Wang a poursuivi une carrière de patineuse sur glace avant de se lancer dans la mode. « Quand vous tombez – ce que vous devez faire si vous voulez apprendre à être un patineur – vous vous relevez et vous recommencez », a déclaré Wang au magazine Business of Fashion en 2013.”

 

 

 

 

 

 

 

« L’échec est un tremplin vers le succès. » Arianna Huffington

Arianna Huffington, de Thrive, raconte en 2016: « Ma mère n’arrêtait pas de dire pendant mon adolescence : « L’échec n’est pas le contraire du succès, c’est un tremplin vers le succès ». Je pense qu’elle apprécierait vraiment de voir combien de fois, je me suis laissée échouer en cours de route. « 

 

 

 

 

 

 

 

Article tiré de l’article Failure Is Part of Success, Especially for Women, par Marissa Muller pour Thrive Global.

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire