VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Evgenia Lysova, Svetlana Khapova (professeurs) et Emilia Bunea (PDG) ont interrogé plusieurs PDG sur leurs hobbies pour en déterminer les effets positifs et les raisons qui les poussent à y consacrer du temps.

Lorsque David Solomon a été nommé PDG de Goldman Sachs, les médias ne se sont pas concentrés uniquement sur son parcours professionnel. Ils ont également couvert sa passion pour la musique et son activité de disc jockey. David Solomon (alias DJ D-Sol) n’est pas le seul PDG connu pour être passionné dans tout ce qu’il fait.

Nous avons cherché à savoir pourquoi les dirigeants prennent du temps pour leurs hobbies en dépit de leurs agendas chargés. Quelle influence leurs hobbies ont-ils sur le travail ? Pour cela nous avons interrogé 17 PDG de S&P 500 sur leurs hobbies, s’ils les prenaient au sérieux et ce que cela leur apporte en qualité de leader.

En public et en privé, les PDG affirment que leurs hobbies les aident à faire face aux exigences sans cesse croissantes de leur poste. Ils consacrent généralement beaucoup de temps à leurs loisirs et les organisent longtemps à l’avance, afin que leur emploi ne prenne pas l’ascendant sur la vie personnelle.

Quelques thèmes communs se sont dégagés sur la façon dont les hobbies contribuent au succès des PDG :

Cela procure un détachement comme rien d’autre.

De nombreux PDG ont déclaré que la complexité du poste avait considérablement augmenté. De nombreuses organisations exigent de l’attention à n’importe quel moment. Même pendant leur temps libre, ils pensent au travail. Et cela n’aide pas leur performance : un stress excessif nuit à la réflexion stratégique, conduit à une augmentation de l’agressivité et à une réduction de la capacité à adopter un comportement de leadership positif. Au lieu de cela, les recherches suggèrent que les hobbies permettent de récupérer efficacement.

Cela signifie rechercher constamment le meilleur de vous-même.

Un hobby s’accompagne souvent d’une volonté constante de s’améliorer et d’atteindre des niveaux élevés de maîtrise. Les nombreux  loisirs » des PDG que nous avons interrogés ont atteint des sommets impressionnants en termes de résultats : Brian Roberts, PDG de Comcast, a mené son équipe de squash à une médaille d’or aux Maccabiades (rencontre sportive juive) dès sa première année de prise de poste.

Cela peut être une leçon d’humilité.

Les leaders hauts-placés ont occasionnellement besoin d’une piqure de rappel sur l’humilité. Celle-ci peut se traduire par un plus grand engagement avec tous les salariés. On note également une amélioration de la performance de l’entreprise. Plusieurs des PDG avec lesquels nous avons discuté ont souligné l’importance de garder les pieds sur terre.

Cela offre une expérience de « contrôle total ».

Les PDG étaient autrefois considérés comme des dirigeants tout-puissants. Cependant, les systèmes de gouvernance de plus en plus complexes, l’influence accrue des actionnaires et le rythme rapide des changements concourent à réduire les « pouvoirs » du PDG.

Cela crée des liens avec les salariés.

Grâce à leurs hobbies, les PDG arrivent à créer des liens avec leurs salariés. Dennis Muilenburg de Boeing et Arne Sorenson de Marriott pratiquent leurs sports favoris avec des équipes composés de salariés.

Ces activités donnent l’occasion de recueillir des commentaires et des avis honnêtes. Les dirigeants ont le devoir de savoir ce qui se passe dans leurs organisations et quels sont les récits qui façonnent la culture de leur entreprise. Cependant, ils ont souvent du mal à le faire, car les informations sont filtrées et enrichies au cours de leur circulation dans des canaux hiérarchiques. Faire une course avec des salariés ou rejoindre une équipe de salariés est un excellent moyen de contacter des personnes qui ne font pas partie du cercle habituel.

Cela renforce votre vrai leadership.

Les vrais leaders développent et consolident cette identité de leader grâce à leur histoire : comment ils sont devenus ce qu’ils sont. Pour la grande majorité des dirigeants de S & P 500 que nous avons étudiés, les hobbies remontent à l’université ou même avant et sont pleinement intégrés à leur histoire. Les hobbies fournissent donc, non seulement une expression puissante de valeurs, mais également d’identité forte.

Cela peut simplement faire de vous un meilleur leader.

Dan Schulman de PayPal, a reconnu que la pratique des arts martiaux lui a appris une multitude de leçons sur le leadership. Il a déclaré: « J’ai davantage appris sur le leadership grâce aux arts martiaux que lors de mes études. »

Vous vous demandez comment vous pourriez trouver de la place pour des hobbies dans votre emploi du temps ? Un article récent de la Harvard Business Review a montré que les PDG consacrent en moyenne environ 2,1 heures par jour à la détente, allant de la simple relaxation aux hobbies. Ces heures ne sont pas consécutives. La beauté d’une passion non professionnel réside dans le fait que, selon les termes d’un PDG : « Cela vous obligera à trouver le temps de le faire ».

Source : Harvard Business Review

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire