VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Nicole Lindsay est experte en développement de carrière. Dans cet article, elle donne 4 conseils pour faire toute la différence lors de votre prochain entretien d’embauche.

  • L’entretien d’embauche est la phase décisive lorsque l’on est en recherche d’emploi.
  • Les responsables de recrutement voient plusieurs candidats qui postulent à un même poste.
  • Découvrez comment vous démarquer des autres candidats et réussissez votre prochain entretien de recrutement.

Commencez votre entretien en donnant à votre interlocuteur une poignée de main ferme. Établissez un contact visuel. Répondez à chaque question succinctement. Ayez des questions à poser au recruteur à la fin.

 

Si vous avez déjà eu un emploi, vous avez sûrement déjà passé des entretiens et vous connaissez probablement l’essentiel du processus  et ses questions. Mais si vous voulez passer du statut de candidat potentiel au premier choix du responsable du recrutement, vous devez aller bien au-delà des simples bases. Bien que votre façon de vous vêtir et de vous présenter soit importante, ce sont essentiellement les réponses et les interactions qui laisseront le recruteur vous imaginer dans le poste et, plus important encore, l’impossibilité d’imaginer que quelqu’un d’autre pourrait mieux convenir que vous.

 

Transmettez ces messages lors de votre prochain entretien d’embauche et soyez sûr de réussir à impressionner votre interlocuteur.

 

1. Vous avez été indispensable dans vos emplois précédents

 

Les gestionnaires en recrutement veulent embaucher des personnes qui ont l’habitude de faire avancer les choses. La logique est que si vous réussissez dans d’autres emplois, vous réussirez probablement dans celui-ci. Rien ne dit « embauchez-moi » mieux qu’un historique de résultats incroyables dans des emplois précédents.

Votre première tâche dans l’entretien consiste donc à décrire à quel point vous étiez indispensable dans votre poste précédent. Cependant, vous ne pouvez pas simplement dire : « J’étais le meilleur analyste financier de la boîte, et l’endroit ne sera plus jamais le même maintenant que je suis parti. » Vous devez justifier vos compétences auprès du recruteur en fournissant des exemples d’actions que vous avez entreprises et les résultats ont été obtenus par la suite.

 

« En un mois, j’ai simplifié le processus de facturation, ce qui économisait 10 heures de travail par mois pour mon groupe et réduisait de 5% les erreurs sur les factures. »

Ne vous souciez pas du fait que quelqu’un d’autre aurait pu le faire s’il avait été à votre place. C’était votre travail, vos actions et vos résultats.

 

Lire aussi : 20 conseils pour votre CV qui vous aideront à vous faire embaucher

 

2. Vous serez génial dans ce nouvel emploi

 

Malheureusement, avoir du succès dans un poste ne signifie pas nécessairement remplir un simple rôle et d’effectuer les tâches de votre fiche de poste. Et pour convaincre le recruteur que vous serez capable de prendre les devants et d’être productif dans ce nouvel emploi, vous devez expliquer comment vos compétences se traduisent. En particulier, vous souhaitez mettre en valeur les compétences qui traitent spécifiquement des problèmes rencontrés par le responsable du recrutement.

 

Pour comprendre ces problèmes, effectuez une recherche sur l’industrie que vous visez avant l’entretien. Y a-t-il certains thèmes qui reviennent sans cesse dans les descriptifs du poste de votre domaine de prédilection, comme être un véritable requin dans la vente ou un avoir un réel sens du détail ? En outre, écoutez attentivement ce que le recruteur demande. Souvent, il posera des questions très suggestives ou partagera les difficultés que les autres ont eues dans le rôle.

Par exemple, s’il vous demande: « Nous avons des délais serrés et nous devons redresser nos projets rapidement. Pouvez-vous travailler sous la pression et dans un temps imparti ? »

Ne vous contentez pas de dire oui, donnez une réponse mettant en valeur vos compétences et leur transfert, par exemple : « Absolument. Dans mon dernier emploi, nous avions souvent des délais courts. J’étais doué pour gérer ces situations parce que je me concentrais sur une communication cohérente avec l’équipe et j’utilisais mes compétences en organisation pour rester au courant de tout ce qui se passait. » Donnez ensuite un exemple spécifique.

Lire aussi : 4 façons de répondre à la question « Quelle est votre plus grande faiblesse ? »

 

3. Vous êtes la personne idéale pour ce poste

 

Les entreprises disposent de directives en matière d’entretien conçues pour embaucher les employés les plus qualifiés en fonction de leur expérience et de leurs aptitudes, mais soyons honnêtes : le ressenti du recruteur est souvent un facteur important.

 

Les gestionnaires d’embauche ne recrutent généralement pas de personnes avec lesquelles ils ne ressentent pas une certaine affinité. Bien sûr, ils ne disent pas souvent cela – ils le dissimulent dans des déclarations du type « Elle est très intelligente, mais je ne pense pas qu’elle soit la bonne personne pour le poste. » Mais la vérité est que vous n’obtiendrez pas de promesse d’embauche si vous n’êtes pas apprécié par votre interlocuteur.

 

En somme, pour obtenir le travail, vous devez établir un lien avec le responsable du recrutement. Je ne vous suggère pas de faire des blagues ou d’être trop informel, mais vous devez être suffisamment confiant et interagir comme si vous travailliez déjà ensemble. Etablissez un contact visuel, ayez une écoute active, et exprimez-vous en souriant et évitez les éclats de rire nerveux. On pourrait appeler ça « la détente formelle ».

C’est un entretien d’embauche, alors ne vous mettez pas trop à l’aise, mais essayez d’être vous-même et d’avoir une conversation naturelle.

Lire aussi : 5 habitudes qui amènent les autres à avoir confiance en vous

 

4. Vous voulez vraiment ce nouvel emploi

 

Mais il ne suffit pas que vous soyez capable d’accomplir les tâches demandées et que ce soit agréable de travailler avec vous, vous devez réellement vouloir ce travail. Après tout, les responsables du recrutement recherchent des employés qui souhaitent vraiment être présents et qui feront partie de l’équipe sur le long terme.

 

Donc, vous voulez montrer votre enthousiasme pour le poste. Pas « l’esprit » d’une cheerleader, mais le type d’enthousiasme qui découle de ce poste sur la base de vos expériences précédentes, et des nouveaux défis qu’il vous offre pour la croissance et le développement.


Article inspiré de l’article How to Knock Your Next Interview Out of the Park par Nicole Lindsay pour The Muse. 

 

Continuez votre lecture sur notre blog :

 

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire