VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Dans cet article, le coach en transition de carrière John Tarnoffl explique comment faire une excellente impression avec un pitch de 30 secondes, que les anglo-saxons nomment « elevator pitch »

Êtes-vous actuellement en (ou sur le point de faire une) transition de carrière ? Une transition après 50 ans peut être étonnamment difficile, surtout si vous travaillez au même poste ou dans la même entreprise depuis plusieurs années. Mais contrairement à ce qui se dit, la mise à jour et l’envoi de CV ne vous aideront pas forcément. Ma recommandation est de se concentrer en premier lieu sur un pitch de 30 secondes qui représentera clairement et avec assurance l’ensemble des qualités que vous proposez.

Lire aussi : 6 mythes qui vous empêchent de commencer votre transition de carrière

Pour s’opposer à la discrimination due à l’âge et aux croyances désuètes concernant les travailleurs seniors, il faut être proactif et expliquer clairement pourquoi votre contribution est, et continuera à être importante.

Développer un argument bien défini nécessite de faire une réflexion profonde sur qui vous êtes, vos expériences, le domaine dans lequel vous excellez et dans quelle direction vous voulez aller. Au cours de ce processus, vous prendrez confiance en vos intentions, éliminerez les idées dépassés et dynamiserez une identité professionnelle et inspirante, qui attirera l’attention de votre cible. Cette méthode fonctionne à la fois si vous recherchez un nouvel emploi, si vous démarrez une entreprise ou même si vous redémarrer votre rôle dans votre organisation actuelle.

Je préconise la création d’un pitch de transition de carrière en trois étapes. Cela prendra un peu de travail, mais produira un résultat durable et efficace, mais aussi solide sans être commercial. Voici quelques explications.

Lire aussi : Les 4 étapes pour atteindre « l’excellence », selon Jeff Bezos d’Amazon

Étape 1 : Écrivez la description de poste

Nous avons l’habitude de penser aux descriptions de poste en termes de ressources humaines, recruteurs, titre du poste, lignes hiérarchiques, tâches, expérience et compétences. Une description de poste pour une transition de carrière est un peu différente.

Faites le point sur votre carrière (et là où vous pourriez ou devriez aller) en trois paragraphes sur une page maximum. Les paragraphes devraient porter sur le contexte, les relations et l’impact.

Le Contexte est une description de votre place au sein de la hiérarchie de votre organisation, y compris dans toute l’entreprise et dans votre département. Parlez de vos responsabilités et de vos tâches, et de la place qu’elles occupent dans le processus opérationnel de l’organisation.

Par exemple, si vous travaillez dans la vente, où vous situez-vous exactement dans ce flux de travail et quels types d’affaires travaillez-vous ? Quelles sont vos compétences et vos expériences clés, et pourquoi êtes-vous adapté pour ce rôle ? Comment pouvez-vous évoluer ? Quelles leçons avez-vous apprises ?

Lire aussi : Trois raisons pour lesquelles votre entreprise devrait investir dans l’outplacement.

Les Relations décrivent vos interactions avec les membres de votre équipe, de votre entreprise et vos relations professionnelles externes (clients, fournisseurs et partenaires). Parlez de toutes les manières significatives dont vous interagissez, pas seulement des plus fonctionnelles. Est-ce que vous encadrez les autres ? Est-ce que vous appréciez et exercez le leadership ? Comment êtes-vous perçu ? Quelles sont les opportunités pour créer de meilleures relations qui pourraient agir sur la productivité et le succès ?

L’Impact est le « pourquoi » vous faites ce que vous faites. Quel projet a entraîne votre plus grand sentiment d’accomplissement ? Cela pourrait être financier, mais vous auriez aussi pu changer la culture de l’entreprise, mener de grands projets, promouvoir l’innovation. Terminez avec un objectif ou une intention pour votre carrière.

Étape 2 : écrivez votre pitch éclair

L’étape suivante consiste à transposer votre description de poste dans un discours de 30 secondes, facile à livrer et à écouter. Utilisez trois phrases : une pour chacun des paragraphes ci-dessus. Mais inversez l’ordre.

Commencez avec Impact pour définir où vous allez et indiquez vos intentions. Ensuite, utilisez les Relations pour souligner vos valeurs et votre objectif de collaboration. Terminez avec le Contexte, y compris vos compétences et votre expérience, pour mettre en valeur pourquoi et comment vous êtes prêt à atteindre vos objectifs.

La première fois que vous prononcez votre discours à haute voix, vous vous sentirez ridicule. C’est le cas de tous. Mais continuez à le répéter. Imprimez-le, enfermez-vous dans votre salle de bain et pratiquez-le devant le miroir. Notez les modifications que vous souhaitez apporter. Ils se présenteront invariablement lorsque vous vous entendrez répéter la même chose. Continuez à affiner. Tendez l’oreille à ce qui ne semble pas honnête ou authentique.

Lire aussi : Développement professionnel : la question à poser à un recruteur

Si vous vous sentez coincé ou frustré, souvenez-vous des moments de votre carrière où vous vous êtes senti accompli, autonome et connecté au travail et à votre objectif. Les bons mots vont suivre, basés sur ce sentiment.

Soyez prêt à ce que cela prenne un certain temps, jusqu’à quelques semaines. Travaillez un peu tous les jours sur votre pitch (cinq à trente minutes par jour), jusqu’à ce que vous sentiez que ce que vous dites est une expression précise, positive et inspirante de votre identité.

Le processus de répétition peut même vous inciter à revenir en arrière et à réaligner la description du poste ! En fait, cet exercice est une excellente base pour examiner et mettre à jour votre profil LinkedIn (y compris la rédaction d’un résumé plus convaincant) et votre CV.

Lorsque vous vous sentez prêt, entraînez-vous devant votre famille et à vos amis, et demandez-leur de vous faire des commentaires constructifs (et pas seulement des compliments). Vous voulez qu’ils soient critiques, mais encourageants. Ils devraient essayer de se mettre à la place d’un nouveau contact (un employeur potentiel, un client ou un investisseur) et vous dire si votre argument fait bonne impression.

Étape 3 : Mettez la chance de votre côté

Si la chance se trouve à l’intersection entre la préparation et l’opportunité, il ne vous reste que la partie opportunité. Vous êtes prêt à lancer votre projet et à créer votre destin : lors d’un événement de networking, d’une conférence ou dans l’ascenseur où se trouve la personne que vous devez contacter pour une réunion.

Plus vous avez de réflexion et de pratique dans votre présentation, mieux vous serez préparé à aborder ces personnes et à délivrer pendant vos 30 secondes. Cela vous rapprochera de votre objectif de carrière.

Source : Next Avenue

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire