VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Un emploi difficile serait-il bénéfique pour notre santé ?

Vous vous sentez fatigué mentalement à la suite de longues journées de travail ?

Vous êtes amené à résoudre des problèmes complexes ?

Pas d’inquiétude, un emploi difficile serait bon pour le maintien de votre santé.

D’après une récente étude menée par Francisca Then, titulaire d’un Ph.D à l’université de Leipzig, les métiers qui impliquent un travail mental complexe stimuleraient davantage notre mémoire et augmenteraient nos capacités cognitives.

Francisa Then et son équipe ont analysé la qualité de la mémoire des individus sur un échantillon de 1000 personnes âgées de plus de 75 ans, en étudiant principalement leurs capacités de mémorisation tous les 18 mois pendant une période de 8 ans.

Après avoir questionné les participants sur leur expérience professionnelle, les chercheurs ont distingué à travers leurs missions trois catégories d’action :

Catégorie 1 : les actions exécutives qui impliquent un travail stratégique et la résolution de conflits.

Catégorie 2 : les missions verbales se traduisant par l’évaluation et l’interprétation des informations.

Catégorie 3 : les tâches fluides portant sur l’attention sélective et l’analyse de données.

Les résultats de cette étude ont démontré que les personnes qui ont obtenu les scores les plus élevés au test de mémoire sont celles dont le poste impliquait les tâches les plus complexes des trois catégories.

Effectuer des tâches difficiles au travail serait donc bénéfique pour la mémoire.

En outre, le travail d’exécution semble ici particulièrement protéger contre la perte des facultés cognitives. En effet, les tâches stratégiques développeraient considérablement la mémoire.

Des recherches antérieures ont aussi révélé qu’une formation scolaire riche est bénéfique pour la santé cérébrale. Francisca Then suggère, quant à elle, que les missions professionnelles effectuées au cours d’une carrière peuvent avoir une incidence sur le développement mental aussi importante que la formation initiale.

Cette étude ne certifie pas à 100 % que votre environnement de travail vous permettra nécessairement de développer votre mémoire. Il est aussi possible que les individus présentant des capacités cognitives élevées choisissent des postes exigeants mentalement dés le début de leur carrière.

Evidemment l’étude n’encourage pas l’épuisement au travail. Elle met cependant en avant l’importance du challenge qui vous permettra de vous sentir constamment stimulé intellectuellement.

Source : article de Shana Lebowitz, reporter pour Businessinsider, 5 juillet 2015.

Vous pouvez lire aussi :

14 conseils pour être un leader influent

Les 3 raisons principales pour lesquelles les grandes entreprises perdent leurs meilleurs talents.

Comment Google et Netflix augmentent-ils leur productivité grâce à leurs employés ?

L’elevator pitch

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire