Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir
VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

 

peur-du-succes-en-reussite

Par Elle Kaplan, fondatrice de LexION Capital, société fiduciaire de gestion de patrimoine.

 

Quand j’ai déménagé de Midwest à New York, j’avais 200$ sur moi et un diplôme en chimie et en anglais. Mon rêve ? Changer Wall Street ! Mais cela m’a rempli de peur et d’angoisse. Et encore, le terme est faible ! J’ai ressenti de la terreur totale, avec les mains moites, tremblant dans mes chaussures.

Mais à la fin, il s’est avéré que ma peur, aussi écrasante qu’elle fut, m’a montré le bon chemin à suivre, pas celui à éviter. Tous les symptômes de la peur indiquaient le succès – j’avais juste besoin d’en avoir conscience.

Comment ?

 

Sachez que l’innovateur n’a pas peur de l’inconnu

Avant les frères Wright, voler était pour Icare et les oiseaux ; et Icare est même mort en essayant de le faire.

Les frères Wright étaient des personnes raillées et ignorées, et même la presse dans leur petite ville de l’Ohio n’a pas pris la peine d’écrire un article sur leur invention. Mais ils ont persévéré et ont changé le monde.

Quand j’ai démarré LexION Capital, l’idée d’une femme créant une société fiduciaire de gestion de fortune n’était pas vraiment encouragée. Beaucoup de gens me traitaient ouvertement de folle quand j’ai dit que j’accepterais des clients qui avaient moins d’un million de dollars.

Néanmoins, j’ai poursuivi mon projet et j’ai apporté d’énormes changements dans le monde financier. Vous pouvez faire de même dans n’importe quel domaine, en bravant l’inconnu et en détruisant pas à pas votre zone de confort au lieu de tout arrêter à cause de ce que les autres disent.

Motivez-vous par la déclaration Larry Ellison, PDG et co-fondateur d’Oracle  «Lorsque vous innover, vous devez être prêt à ce que tout le monde vous dise que vous êtes fous. »

Le succès peut être redéfini

Lorsque vous essayez de faire quelque chose que personne d’autre n’a encore essayé de faire, vous avez le potentiel de créer un changement révolutionnaire. Vous avez le pouvoir de créer quelque chose radicalement vôtre.

Quand vous définissez des objectifs élevés, vous allez parfois les manquer. Mais le progrès est non linéaire, et il est toujours en mouvement.

Chaque année, des milliers de personnes participent au Marathon de New York. Beaucoup d’entre eux ne finissent jamais, mais cela ne signifie pas qu’ils ont échoué. Cela signifie qu’ils ont couru peut-être 20 kilomètres.

Tout échec  est une question de perspective. Donc, même si votre idée innovatrice ne réussit pas, vous avez quand même créé un grand impact positif. Au lieu de vous concentrer sur la ligne d’arrivée, mettez vos objectifs en perspective et réalisez que tout progrès est un succès en soi.

 

Rappelez-vous, aucun plan n’est gravé dans la pierre

En 1968, le Dr Spencer Silver ne voulait rien de plus que de créer une colle super-forte. Ce n’était pas faute d’avoir essayé, mais peu importe ce qu’il faisait, son invention ne collait que très peu. Pour n’importe quel standard rationnel, c’était un désastre.

Eh bien, cette catastrophe a fini par devenir les fameux « post-it ». Aujourd’hui, c’est l’un des meilleurs produits de l’entreprise 3M. Et on connait tous cet employé qui ne peut se rappeler son identifiant et son mot de passe qu’en jetant un coup d’œil  à une Post-It collée à son ordinateur.

Sachez que les premières tentatives ne fonctionnent que rarement, mais il ne faut pas accepter la défaite quand cela arrive. Il faut plutôt s’ajuster. Des milliers de fois si nécessaire, jusqu’à ce que cela fonctionne.

Même si votre plan échoue, il peut encore avoir un impact. En le modifiant, vous pouvez avoir un succès, même si ce n’est pas ce que vous aviez initialement prévu.

 

Source : https://www.thriveglobal.com/stories/15411-how-to-transform-your-fear-of-failure-into-insane-success

 

Lire aussi:

Le classement des entreprises qui font rêver les Français en 2017

Recrutement : comment répondre à la question « Parlez-moi de votre principal échec professionnel »

Les stages les mieux payés aux États-Unis

Les meilleures réponses à la question «Quelles sont vos faiblesses ?»

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire