Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir
VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Tokyo-ville-sûre

Illustration : Tokyo (Japon), la ville la plus sûre du monde

 

Le magazine « The Economist » a récemment publié le rapport « The safe cities Index 2017 »  faisant le classement des 60 villes les plus sûres du monde en fonction de la sécurité personnelle, la sécurité numérique, la sécurité sanitaire et la sécurité des infrastructures.

De nombreux drames  se produisent  chaque jour dans le monde. Mais les dangers créés par l’homme est ce qu’il y a de plus en hausse. Le terrorisme par exemple est en perpétuel augmentation. On peut citer les évènements qui se sont produits récemment à Londres, à Paris, et à Barcelone. Les cybers menaces  et la violence induite par les inégalités sont aussi des facteurs majeurs d’insécurité dans les zones urbaines.

En général, plus le nombre de la population d’une ville est élevé, plus la garantie de la sécurité est difficile. Théoriquement, il serait donc plus facile pour Johannesbourg (9 823 000 en 20171) d’assurer la sécurité de ces habitants que pour Bombay (12 478 447 en 20171) de certifier la leur.

Pourtant  les grandes villes ne sont pas toujours dangereuses.  En effet, certaines des villes les plus sûres au monde sont des centres urbains qui se caractérisent par des faibles taux de criminalité et des niveaux élevés de sécurité.

La sécurité personnelle prend en compte la criminalité urbaine, le terrorisme et d’autres formes de violence. La sécurité numérique mesure les menaces comme les cyberattaques. La sécurité sanitaire considère l’accès aux soins de santé, les hôpitaux et les services d’urgence. La sécurité des infrastructures s’intéresse aux villes dotées de bâtiments, de routes et de ponts sûrs.

The Economist a analysé 49 indicateurs sur chaque aspect de la sécurité afin d’obtenir un score sur 100. Les villes plus sûres ont obtenu des scores plus élevés.

Donc maintenant, vous vous demandez quelles villes se trouvent dans la liste ?

Eh bien, Tokyo a été classé en première position, avec un score global de 89,8. Derrière lui se trouve Singapour (89,64) et le troisième est  Osaka (88,87).

Aucune ville américaine ne s’est classée au sommet de la liste – San Francisco est la première ville américaine à la 15ème place. En revanche, le Japon et l’Australie ont vu chacun deux villes se classer parmi les 10 premières.

Voici le top 50 des villes le plus sûres du monde :

RANG
VILLES
NOTE GLOBALE
1 TOKYO 89,8
2 SINGAPOUR 89,64
3 OSAKA 88,87
4 TORONTO 87,36
5 MELBOURNE 87,3
6 AMSTERDAM 87,26
7 SYDNEY 86,74
8 STOCKHOLM 86,72
9 HONG KONG 86,22
10 ZURICH 85,2
11 FRANKFURT 84,86
12 MADRID 83,88
13 BARCELONA 83,71
14 SEOUL 83,61
15 SAN FRANCISCO 83,55
16 WELLINGTON 83,18
17 BRUSSELS 83,01
18 LOS ANGELES 82,26
19 CHICAGO 82,21
20 LONDON 82,1
21 NEW YORK 81,01
22 TAIPEI 80,7
23 WASHINGTON 80,37
24 PARIS 79,71
25 MILAN 79,3
26 DALLAS 78,73
27 ROME 78,67
28 ABU DABHI 76,91
29 BUENOS AIRES 76,35
30 DOHA 73,59
31 KUALA LAMPUR 73,11
32 PEKIN 72,06
33 ATHENES 71,9
34 SHANGHAI 70,93
35 SANTIAGO 70,03
36 KOWEIT 67,61
37 RIO DE JANEIRO 66,54
38 SAO PAULO 66,3
39 Mexique 65,52
40 ISTANBUL 65,23
41 MOSCOU 63,99
42 JEDDAH 62,8
43 DELHI 62,34
44 LIMA 61,9
45 BOMBAI 61,84
46 BOGOTA 61,36
47 RIYADH 61,23
48 CASABLANCA 61,2
49 BANGKOK 60,05
50 JOHANNESBOURG 59,17

 

1.Données collectées sur  worldpopulationreview.com/world-cities/

 

Source: http://safecities.economist.com/safe-cities-index-2017

Lire aussi:

Comment dire « Non » au travail tout en préservant son image

La tactique brutale d’Elon Musk pour éviter le gaspillage de temps dans les réunions

Smartphone : ceux qui ont réussi leur déconnexion

Savoir rebondir après un échec – ou un succès

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire