VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Découvrez les questions posées par Richard Branson et d'autres célèbres PDG en entretien d'embauche

 Les grands PDG et dirigeants d’entreprise savent que les questions classiques d’entretien telles que « quelle est votre plus grande force ? » ou « quels sont vos points faibles ? » ne sont pas réellement pertinentes.

Ils ont donc tendance à bannir ces questions, et s’intéresser à des aspects plus significatifs de la personnalité des candidats.

Beaucoup de dirigeants ont une question fétiche, qui leur révèle tout ce qu’ils ont besoin de savoir sur le candidat, et de définir s’il correspond au poste.

Voici une sélection de ces questions atypiques :

 

  • Richard Branson, fondateur de Virgin

  Quelle est l’expérience que vous n’avez pas incluse sur votre CV ?

Le fondateur de Virgin estime que si le candidat est recruté en fonction de ce qu’il mentionne sur son CV, l’entretien est inutile. C’est la raison pour laquelle il dirige ses entretiens sur des aspects qui ne figurent pas sur les CV des candidats.

 

  • Tony Hsieh, PDG de Zappos

 Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes-vous bizarre ?

L’une des valeurs fondamentales de Zappos, filiale d’Amazon spécialisée dans la vente de chaussures, est de «créer de l’amusement et un peu de bizarrerie » d’après Tony Hsieh, le PDG de la société.

Pour s’assurer qu’il embauche des candidats en accord avec l’esprit de la marque, Tony Hsieh pose la question suivante « sur une échelle de un à 10, à quel point êtes-vous bizarre? » Il affirme qu’il se base ensuite sur la façon dont les gens répondent à la question.

  • Dara Richardon-Heron, CEO d’YWCA

 Décrivez-vous en un mot.

 

Les meilleurs candidats sont ceux qui savent exactement qui ils sont, d’après Dara Richardson-Heron, Directrice Générale de YWCA, un mouvement de femmes qui travaillent pour le changement social et économique dans le monde entier. C’est la raison pour laquelle elle pose toujours cette question.

Ainsi, la réponse lui donne un aperçu de la façon dont les candidats se vendent en un seul mot. Elle révèle au New York Times qu’elle apprécie lorsque les candidats prennent le temps de réfléchir à la question et y répondent de manière réfléchie.

  • Laszlo Bock, DRH de Google

 Donnez-moi l’exemple d’un problème analytique difficile que vous avez eu à résoudre.

 

Laszlo Bock, le directeur des ressources humaines de Google, affirme que la compagnie a abandonné ses célèbres questions casse-tête lors des entretiens d’embauche pour des questions plus comportementales, qui en révèleront davantage sur la personnalité des candidats.

 

  • Hannah Paramore, PDG de Paramore

 Quel âge aviez-vous quand vous avez eu votre premier emploi rémunéré ?

Hannah Paramore, Présidente de Paramore, agence de publicité interactive basée à Nashville, révèle au New York Times que c’est l’une de ses questions préférées.

« Je cherche à comprendre l’éthique de travail des candidats » révèle-t-elle à Business Insider. « S’ils ont travaillé à temps partiel au lycée ou à l’université, et qu’ils ont eu à faire des jobs difficiles dés leur jeune âge, cela met en exergue un grand niveau de responsabilité « .

  • Karen Davis, Vice-Présidente d’Hasbro

Quelle est votre citation préférée?

Karen Davis, Vice-Présidente senior chez Hasbro, géant américain des jeux et jouets, révèle au Business Insider que cette question l’aide à comprendre qui sont vraiment les candidats et ce dont ils se soucient réellement.

Bien qu’il n’y ait pas  » de bonne ou de mauvaise réponse « , elle veut des candidats qui donnent une réponse. « Je veux voir que la personne a des sources d’inspiration » dit-elle.

  • Lonne Jaffe, DG de Syncsort

Pouvez-vous me raconter l’histoire de vos succès, défis et responsabilités antérieurs ?

Lonne Jaffe, Directeur Général de l’entreprise de logiciels Syncsort, a déclaré dans une interview accordée au New York Times qu’il est nécessaire pour lui d’évaluer les capacités d’un candidat à raconter une histoire.

Jaffe a déclaré qu’il a réalisé l’importance de la narration au début de sa carrière, lorsqu’il travaillait chez IBM.  » Raconter des histoires est particulièrement important dans le secteur de la technologie parce que la technologie peut être très complexe, et parfois, les gens trouvent que les détails techniques sont ennuyeux. « 

  • Ashley Morris – CEO de Sandwich Shop Capriotti

Comment réagiriez-vous en cas d’attaque de zombie ?

Cela semble être une question ridicule, mais elle est posée à chaque employé potentiel de Sandwich Shop Capriotti, une franchise de restaurants américains. Ashley Morris, PDG de l’entreprise, affirme que c’est la meilleure façon de savoir comment les candidats réagissent sous pression.

« L’espoir pour nous, est de savoir qui est vraiment cette personne, quelles sont ses valeurs et d’évaluer si elle correspond à notre culture d’entreprise » explique Ashley Morris.

Source : Business Insider, article de Jacquelyn Smith, publié le 25 novembre 2015.

Vous pouvez lire aussi :

Le classement des meilleurs employeurs en France

Les 4 traits de personnalité que les personnes brillantes ont en commun

Les 5 stratégies qu’utilisent les personnes résilientes pour surmonter leurs échecs

Comment améliorer votre identité numérique ?

Les 30 entreprises qui embaucheront le plus de cadres en 2016.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire