Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir
VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les phrases qu’un recruteur n’aime pas entendre

Aine Cain, journaliste carrière, nous révèle dans cet article les phrases qu’un recruteur ne veut absolument pas entendre et qui peuvent être rédhibitoires.

Il est très facile de rater un entretien, on peut parfois dire la mauvaise chose au mauvais moment. Mais quelles phrases heurtent vraiment les recruteurs ? Nous allons voir quelles sont les phrases à ne surtout pas dire lors d’un entretien de recrutement.

 

« J’ai quitté mon poste car mon employeur m’en demandait trop »

Ne vous plaignez jamais de votre poste ou de votre employeur, c’est une des pires choses à faire. Les recruteurs veulent embaucher des personnes positives. Se plaindre de son ancien travail est donc un signal d’alarme pour eux. C’est une des pires choses à dire lors d’un entretien. En effet, le recruteur peut penser que vous êtes quelqu’un de difficile à manager, ou quelqu’un qui accuse les autres pour justifier ses mauvaises performances. Si vous devez expliquer pourquoi vous avez quitté votre dernier emploi, faites-le de manière positive.

 

« J’ai souvent changé de poste car ils ne me convenaient pas vraiment »

Si vous dites cette phrase, le recruteur va immédiatement penser « Pourquoi cette fois-ci serait-elle différente ? Il va probablement démissionner dans 6 mois ». De surcroit, le recruteur peut se demander quel type de relations vous aviez avec votre manager, qui ne semble pas être une communication ouverte où vous exprimez le besoin et l’envie de prendre davantage de décisions. Un manager souhaite recruter quelqu’un d’indépendant, permettant la croissance de l’entreprise en étant proactif, organisé et doté de nouvelles idées et solutions.

 

« Que fait votre entreprise ? Où se situe son siège ? »

Si vous avez des interrogations à propos de l’entreprise, vous devez faire des recherches sur internet pour avoir des réponses à vos interrogations. Ne posez donc pas ces questions le jour de l’entretien. Il est important de préparer votre entretien et ensuite de poser des questions plus précises afin d’avoir des réponses plus approfondies. Si vous préparez votre entretien, vous serez plus éloquent auprès du recruteur.

 

« En tant que manager, je travaille seul »

Si vous occupez un poste de leader ou de manager, ne vous vantez jamais de vos accomplissements. Au contraire, soulignez le travail des membres de votre équipe qui, au travers de leurs talents, ont accompli ce que vous demandiez. Un grand manager sait que son équipe est aussi compétente que lui-même.

 


   Sélectionné pour vous :

Les 3 meilleures façons de répondre à la question piège Pourquoi devrions-nous vous recruter                                                     Découvrez les 3 meilleures façons de répondre à la question piège « Pourquoi devrions-nous vous recruter ? »

 


 

«  Désolé, je ne suis pas quelqu’un de ponctuel »

Ce n’est pas une bonne idée de parler de vos difficultés à vous réveiller le matin. Quelqu’un qui ne possède pas la discipline pour arriver à l’heure ou même mieux, en avance, ne donne pas l’impression qu’il sera compétent dans son domaine.

 

«  Quel sera mon rôle ? » 

Lorsque l’on souhaite vraiment un poste, on doit montrer que l’on est flexible. Mais si vous posez cette question, le recruteur peut penser que vous vous limiterez à ce que l’on attend de vous, alors qu’en réalité, vous devez prendre des initiatives. Dans les petites entreprises, la capacité à s’adapter et à prendre de nouvelles responsabilités est fortement recherchée. De plus, si vous avez peu d’expérience, vous devez démontrer que vous possédez un large éventail de compétences. En effet, les recruteurs recherchent des candidats flexibles, capables de s’adapter et d’être performant dans une entreprise en pleine croissance.

 

«  Je suis un expert »

Soyez prudent de ne pas exagérer lorsque vous vous qualifiez d’expert, surtout lorsqu’il s’agit de domaines qui prennent du temps à maîtriser. A la place, dîtes « C’est un sujet qui m’enthousiasme vraiment, j’adore apprendre à ce sujet ».

 

«  Je n’ai pas actualisé mon blog depuis un an »

Lorsque vous commencez quelque chose, finissez-le. En effet, les recruteurs n’aiment pas les personnes qui ne font les choses qu’à moitié. Alors, si vous avez commencé un blog, mais que vous ne l’alimentez plus, gardez-le pour vous, le recruteur ne veut pas l’entendre ».

 

«  Mon seul défaut est que je travaille trop dur »

C’est souvent rédhibitoire lorsque qu’un candidat répond à cette question avec une réponse excessivement positive. Les recruteurs veulent voir de l’humilité, personne n’est parfait, vous devez donc être conscient de vos faiblesses et les exprimer sans pour autant vous dévaloriser par rapport aux autres candidats.

 

«  Je n’ai aucune question »

Un candidat qui n’a pas de question est potentiellement quelqu’un qui n’est pas intéressé par le poste, ni par l’entreprise.

 

Inspiré par : http://uk.businessinsider.com/what-not-to-say-to-your-interviewer-2017-3?r=US&IR=T


Articles pouvant vous intéresser :

Les 4 signes qui montrent que votre emploi ne vous correspond plus

Les rituels matinaux de 10 personnes qui ont connu le succès

Les meilleures réponses à la question « Quelles sont vos qualités ? »

Les meilleures réponses à la question « Quelles sont vos faiblesses ? »

Le classement des entreprises qui font rêver les Français en 2017

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire