VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les meilleures réponses à la question « Quelles sont vos faiblesses »

Adrian Granzella Larssen, journaliste experte carrière, dévoile dans cet article les trois meilleures réponses à la question « Quelles sont vos faiblesses ? ».

Lorsque l’on nous demande quelles sont nos qualités, nous décrivons nos compétences professionnelles et parlons des objectifs que nous avons atteints. Mais quand il faut parler de nos faiblesses, nous sommes déstabilisés.

Pourtant, nous allons voir que ce n’est pas une question piège. Le recruteur cherche à jauger notre honnêteté. La réponse « Je n’en ai pas, je suis parfait » est évidemment une mauvaise réponse. Une bonne réponse montre que nous surmontons les défis et démontre notre capacité à nous remettre en question, à toujours chercher à nous améliorer.

Nous allons étudier trois techniques qui permettent de parler de nos faiblesses sans pour autant nuire à nos chances d’obtenir le poste.

 

1 – Montrer que nous avons surmonté des difficultés

Nous avons tous des domaines à améliorer, alors si nous expliquons comment nous avons corrigé certains défauts, nous démontrerons une force de caractère. C’est donc le moment de raconter un moment de notre vie où nous avons travaillé dur pour améliorer une facette de nous-même. Nous pouvons expliquer que nous n’avons jamais vraiment été à l’aise pour parler en public, mais avec le temps, nous avons exercé un rôle de leader, dirigé des réunions et trouvé des outils pour nous permettre d’être plus à l’aise lorsque nous nous adressons à une foule.

Nous pouvons aussi décrire quelque chose qui fut une faiblesse, mais qui s’est transformé en accomplissement. Par exemple, « J’ai toujours eu des difficultés en mathématiques, mais j’ai pris des cours d’Excel, cela m’a aidé à aborder des analyses quantitatives. En effet, laissez-moi vous montrer mon dernier rapport ».

 


    Sélectionné pour vous :

12-hobbies-à-mettre-dans-votre-CV                                            Découvrez les 12 hobbies à mettre dans votre CV

 

 


 

2 – Corriger les incertitudes de notre parcours

Si notre parcours ne correspond pas exactement aux exigences de la description du poste ou si nous savons que le recruteur hésite à cause de nos expériences, cette question est le bon moment pour corriger ces incertitudes.

Nous pouvons parler d’une de vos faiblesses, mais dans le même temps, tourner notre propos pour faire ressortir nos points forts. Par exemple, « Il peut sembler que ma plus grosse faiblesse est mon manque d’expérience professionnelle de vente, mais les compétences que j’ai acquises lors de mes cinq années en tant que […] sont incroyablement utiles pour ce poste, laissez-moi vous expliquer pourquoi. »

 

3 – Faire passer une faiblesse pour une force

Choisissons un défaut qui peut être expliqué dans la plus positive des façons possibles. Sommes-nous entêtés, ou incapables de déléguer ? Essayons d’utiliser des mots qui reflètent des forces professionnelles telles que dévoué, persévérant ou rigoureux. Par exemple, « J’ai tendance à être perfectionniste, alors parfois, il est difficile pour moi de déléguer un projet avant qu’il soit concrétisé ». Cette réponse montre une faiblesse, mais elle est expliquée de façon positive.

Assurons-nous de suivre la façon dont nous avons abordé cette faiblesse. Nous pouvons, par exemple, dire « J’ai constaté que parfois, il est plus efficace de demander des retours sur un projet plutôt que de le faire entièrement moi-même. J’essaye de trouver un juste-milieu entre travailler en autonomie et être ouvert aux commentaires des autres ».

 

Peu importe la technique que nous choisissons, l’astuce est de paraître sincère et de terminer notre réponse sur une note positive. Nous devons aussi préparer et répéter nos réponses, afin de les avancer facilement et, plus important, de façon concise. Expliquons rapidement nos faiblesses, afin d’avoir plus de temps pour parler de nos nombreuses qualités.

 

Inspiré par : https://www.themuse.com/advice/3-ways-to-answer-whats-your-biggest-weakness


Articles pouvant vous intéresser :

Le classement des entreprises qui font rêver les Français en 2017

Quel est le rôle d’un Chief Happiness Officer ?

Les 9 vérités sur la confiance en soi qu’il faut connaître

Les 9 signes qui montrent que vous êtes sur la route du succès

Les 9 choses à faire à 20 ans pour devenir millionnaire à 30 ans

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire