VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

mark zukerberck

 

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a une seule mission: relier les gens à travers le monde.

C’est l’une des raisons pour lesquelles il a décidé de lancer en 2015 un club de lecture sur Facebook, avec une liste de lecture qui porte sur «les différentes cultures et croyances, des histoires et des technologies. »

Bien que la naissance de sa fille, Max, l’ait empêché d’atteindre son objectif de sélectionner deux livres par mois, il a terminé l’année en seulement 23 livres.

Nous vous proposons les 5 livres de la sélection de Mark Zuckerberg qui ont retenu notre attention.

 

«Creativity, Inc. » par Ed Catmull  

« Creativity, Inc. » est l’histoire de Pixar, écrit par l’un des fondateurs du géant informatique d’animation. «J’aime lire des témoignages de première main sur la façon dont les gens construisent de grandes entreprises comme Pixar et nourrissent l’innovation et la créativité» déclare Mark Zuckerberg.

                                                       creativiti


 

«‘Dealing with China’» par Henry M. Paulson Jr.

Mark Zuckerberg a été fortement intéressé par la culture chinoise au cours des dernières années. Il a apprit à parler le mandarin et a déclaré que l’un de ses objectifs à long terme était de convaincre le gouvernement chinois de laisser ses citoyens utiliser Facebook. «Traiter avec la Chine », par l’ancien secrétaire du Trésor américain, explore l’influence grandissante de la Chine dans le monde. «Au cours des 35 dernières années, la Chine a connu l’une des plus grandes transformations économiques et sociales de l’histoire humaine», écrit Zuckerberg. « Des centaines de millions de personnes sont sortis de la pauvreté. Par de nombreuses mesures, la Chine a fait plus pour sortir les gens de la pauvreté que tout le reste du monde.    dealing

 

«The Better Angels of Our Nature’» par Steven Pinker »

Mark Zuckerberg admet que le livre de 800 pages , rédigé par un psychologue de Harvard peut sembler intimidant. Mais la lecture est effectivement fluide, et Zuckerberg pense que l’ouvrage de Pinker expliquant la baisse de la violence au fil du temps, bien qu’amplifiée par les médias et les réseaux sociaux, pourrait évoquer une perspective de bouleversement de la vie.

Il convient de noter que Bill Gates considère également que cet ouvrage est l’un des livres les plus importants qu’il ait jamais lu.

steven

“The End of Power”par Moisés Naím.

Marc Zuckerberg a lancé son club de lecture avec ce titre noble de Moisés Naím, ancien directeur exécutif de la Banque mondiale et senior fellow à la Fondation Carnegie pour la paix internationale. C’est une enquête historique sur le transfert du pouvoir des gouvernements autoritaires, des militaires, et de grandes entreprises vers les individus Cela se voit clairement dans ce qui est maintenant devenu un cliché de la Silicon Valley: les startups disruptives.

« La tendance à donner aux gens plus de pouvoir est une des valeurs dans lesquelles que je crois profondément» écrit Zuckerberg.

 

 

the end of power

 

«The Player of Games’» par Iain M. Banks

« The player of game » a été publié en 1988. Il décrit ce à quoi la civilisation ressemblerait si la technologie avait été créée pour répondre aux besoins humains, venait à dépasser les capacités humaines. Ce roman est aussi l’un des livres préférés du PDG de TESLA et de SpaceX , Elon Musk , en raison de sa façon divertissante de découvrir les progrès vraisemblables de la technologie.

 

banks

 

 

 

Source: Business Insider – 23 books Mark Zuckerberg thinks everyone should read

 

vous pouvez lire aussi:

Quelles sont les entreprises du CAC 40 qui ont la meilleure réputation ?

Google : Comment Réussir mon entretien d’embauche : Les 5 secrets incontournables de Jake Newfield.

Comment les gens qui réussissent en font plus en 24 heures que la plupart d’entre nous en une semaine ?

Les 10 raisons pour lesquelles vous devez vous réveiller tôt .

LE FIGARO et Great places to work : Le palmarès 2016 des entreprises où il fait bon travailler .

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire