VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le langage du succès homme face à la foule

Elle Kaplan, entrepreneur et journaliste experte en finance, dévoile les 9 phrases que vous devez bannir de votre langage si vous vous voulez connaître le succès.

Changez votre vocabulaire et vous pourrez connaître le succès. Le langage est important. Les bons mots peuvent vous motiver à pousser le bonheur et le succès à l’étape suivante, mais les mauvais peuvent avoir l’effet inverse.

Des études ont même démontré qu’utiliser un langage positif ou négatif peut jouer sur votre cerveau en impactant les gênes qui régulent le stress physique et le stress émotionnel. Encore plus important, il a été découvert que nous disons 300 à 1000 mots dans notre tête chaque minute. Si vous le faites en utilisant des mots négatifs, vous prononcerez les mêmes mots à vive voix.

Si vous souhaitez sérieusement atteindre le succès dans chaque aspect de votre vie, lisez les 9 phrases que vous devez bannir de votre langage.

 

« Ce doit être parfait »

« Être perfectionniste ne vous rend pas parfait, cela vous rend inadapté », déclare Maria Shriver, journaliste américaine auteur de six best-sellers. Souvent, nous faisons tout notre possible pour atteindre la perfection, car nous recherchons l’approbation et les éloges de la part des autres. Lorsque nous sommes obsédés par ce que pensent les autres, nous devenons malheureux, déçus et manquons de motivation.

Bien que vous devez toujours faire de votre mieux (et ne jamais faire d’erreurs évitables), vous ne pouvez pas vous attendre à relever de nouveaux défis sans faire quelques erreurs. La prochaine fois où vous pensez que, même si vous avez fait de votre mieux, ce n’est encore pas assez bien, prenez un moment pour vous souvenir de tout ce que vous avez accompli dans votre carrière et allez de l’avant.

 

Dire constamment « oui »

Quand nous disons « oui » à tout, nous sommes susceptibles de prendre trop de risques, d’avoir trop de travail et d’être submergé. Le « oui » enlève aussi de la valeur à notre temps et ne nous permet pas de mettre toute notre énergie dans les choses que nous voulons vraiment faire. La clé est de mettre des barrières. Janine Garner, PDG de The LBD Group ajoute « Vous devez réaliser que vous devez prendre le contrôle de vous-même, prendre le contrôle de votre vie et fixer les objectifs que vous voulez. »

 

 « Je suis débordé »

Une récente étude a démontré qu’en général, nous sommes plus heureux lorsque nous avons beaucoup de choses à faire. Alors pourquoi nous plaignons-nous à nos collègues lorsque nous avons de nombreuses tâches à réaliser ?

Lorsque nous exprimons cet état, cela évoque automatiquement une idée négative qui nous force à faire une « to do list » dans notre tête au lieu de vivre le moment. La prochaine fois qu’un collègue vous demande comment vous allez, faites attention à votre langage et n’utilisez pas le mot « débordé ».

 

« Il va changer »

Nous voyons certains aspects de la personnalité d’un collègue que nous voulons changer, alors nous essayons de lui faire passer nos idées de force. Les gens ne peuvent pas changer à moins qu’ils le souhaitent. Essayer de les faire changer est donc inutile, de plus, cela compromet leur bonheur et le nôtre. Alors si quelqu’un vient vous demander de l’aide, n’ayez pas peur de l’aider, seulement, n’essayez pas de lui imposer de changer et ne vous attendez pas pas à un changement radical dans son comportement.

 

« Je ne peux pas »

Lorsque les gens vous entendent dire « je ne peux pas », ils entendent « je ne le ferai pas ». Ce comportement démontre que vous n’êtes pas motivé pour finir le travail, mais aussi que vous n’êtes pas en mesure de faire face aux imprévus.

Parfois, nous refusons d’admettre que nous sommes capables de faire quelque chose car nous avons peur. Cela peut arriver par exemple lorsque nous avons une nouvelle opportunité qui implique un changement radical, un nouveau poste ou même une présentation devant nos supérieurs hiérarchiques. La prochaine fois que vous voulez dire « je ne peux pas », soyez attentif à ce qui vous préoccupe, est-ce de l’incapacité ou de la peur ?

 


       Articles sélectionnés pour vous :

Productivité : les secrets d'Elon Musk, de Bill Gates et de Mark Zuckerberg                                                        Productivité : découvrez les secrets d’Elon Musk, de Bill Gates et de Mark Zuckerberg

 

 


 

« Je le ferai plus tard »

La procrastination peut nuire à votre productivité et à votre réputation. Mais elle peut aussi avoir des effets négatifs sur votre bien-être et votre état émotionnel. Afin de réduire cette procrastination, il est conseillé d’utiliser un planning, en y insérant des deadlines. Il faut aussi diviser vos objectifs principaux en de plus petits. Lorsque vous atteignez un objectif ou réalisez une mission, félicitez-vous.

 

« Cela a toujours été fait comme ça »

Pensez à toutes les plus grosses innovations des derniers siècles, les smartphones, les voitures électriques, la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Ces nouveaux produits ont révolutionné leurs industries car ils sont à la pointe de la technologie.

Si Elon Musk avait dit « les voitures ont toujours fonctionné comme cela », nous n’aurions jamais vu de Tesla. Ne soyez pas effrayé de changer les habitudes et de rechercher de nouveaux moyens pour résoudre des problèmes.

 

« Tout le monde a dit non »

Applwe est la plus grosse entreprise du monde en valeur boursière. Nous pouvons attribuer le mérite à Steve Jobs.  Aujourd’hui, il est perçu comme un homme d’affaires génial, mais cela n’a pas toujours été le cas. Le conseil d’administration d’Apple l’a licencié à l’âge de 30 ans. Mais cela ne l’a pas arrêté, il a ensuite fondé NeXT, qui fut acheté par Apple et la suite, tout le monde la connaît. Mais s’il avait pris ce « non » comme une réponse, nous ne saurons pas qui il est aujourd’hui. « Non » est une opinion. Il est impossible de satisfaire tout le monde, alors ne laissez pas passer votre chance.

 

« Jamais »

Le New York Times avait prédit que, peu importe l’avancée de la technologie, peu importe les recherches de l’industrie spatiale, l’Homme n’irait jamais sur la Lune.

Que ce serait-il passé si les hommes l’avaient écouté ?

Les meilleures histoires sont celles où l’impossible a été atteint. Les plus grands se sont demandés « que se passerait-il si tout était possible ? »

 

Inspiré par : http://uk.businessinsider.com/things-to-stop-telling-yourself-if-you-want-to-be-successful-2017-6?r=US&IR=T


Articles pouvant vous intéresser :

La « Règle des deux pizzas » : le secret de Jeff Bezos pour augmenter la productivité de ses réunions

Comment demander efficacement une augmentation de salaire ?

Comment afficher sa confiance en soi ?

Le classement 2017 des Grandes Écoles de Commerce

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire