Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir
VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

resume explaining

Quelle est l’une des choses les plus importantes pour être efficace lors d’un entretien ? En dehors de l’authenticité ? La transparence !

Donc, s’il y a une période d’inactivité dans votre CV, soyez serein lorsqu’elle sera évoquée au cours de l’entretien. Assumez le fait que les recruteurs puissent déceler quelque chose d’atypique et vous questionner dessus à ce sujet.

Il existe plusieurs manières de s’en expliquer intelligemment et de façon franche.

Les raisons personnelles

Il n’est pas rare pour les recruteurs de constater des « trous d’air » dans les CV de certains candidats, souvent liés à des raisons personnelles. Cela va de soi, les recruteurs peuvent vous questionner sur cette période d’inactivité présente sur votre CV, cependant il n’est pas nécessaire de trop rentrer dans les détails. Trop souvent, les candidats finissent par divulguer des détails très personnels comme par exemple « Ma mère était malade, j’ai dû prendre du temps pour m’occuper d’elle », qui permettent de comprendre la raison mais qui aurait néanmoins pu être exprimée de façon moins frontale.

Par conséquent, si certains problèmes ont pu vous entraîner dans une période d’inactivité, soyez conscient que rien ne vous oblige à rentrer dans les détails. En revanche vous avez tout à fait le droit d’évoquer des « raisons personnelles ». Les employeurs devraient normalement respecter le fait que vous ayez été contraint de prendre du temps pour vous occuper des autres ou tout simplement de vous-même.

Le licenciement

Si vous avez été licencié, vous devez réfléchir à une bonne manière de l’expliquer, de façon à ne pas donner l’impression que c’était pour de mauvaises raisons.

Par exemple, vous pouvez expliquer que le service subissait une réduction du personnel et que vous avez été le premier en ligne de mire à cause de votre manque d’ancienneté. Des coupes budgétaires dont vous êtes une simple victime collatérale… Une raison de ce genre est bien plus recevable qu’un manque de compétence.

Par ailleurs, avec la conjoncture actuelle, il devient de moins en moins rare de tomber sur des candidats ayant été inactifs pendant un certain laps de temps. Le plus important est d’afficher un état d’esprit positif et de montrer que vous êtes prêt à aller de l’avant.

La réduction d’effectif

Imaginons que vous ayez été un salarié modèle (ou un salarié correct) et que vous ayez quand même subi un licenciement. Les mêmes règles prévalent : on vous a laissé partir mais vous pouvez tout de même préciser toutes les distinctions personnelles du type « salarié du mois » que vous avez pu recevoir ou parler d’un gros contrat que vous avez réalisé… Et si vous n’êtes pas en mesure de pouvoir le faire, vous pouvez tout simplement expliquer que le service ne progressait plus depuis un certain temps et que seul le poste de directeur a été épargné par les licenciements.

Il est tout à fait possible de valoriser son parcours et ce que l’on a accompli sans dénigrer l’entreprise que l’on a quittée. C’est une occasion de montrer que vous savez prendre du recul et faire votre autocritique.

Le burn-out

Cela peut arriver à n’importe qui. Parfois une pause est nécessaire – votre ancien patron était peut-être toxique pour vous, ou peut-être que c’était l’environnement dans lequel vous travailliez – et dans le pire des cas peut-être que les deux étaient mauvais…

Il est possible que vous ayez eu besoin de prendre une année pour voyager, apprendre une nouvelle langue, faire du volontariat ou tout simplement vous ressourcer et prendre soin de vous-même. C’est tout à fait légitime et vous avez le droit de dire « Je ne supportais plus mon ancien travail et j’ai fait un burn-out, je n’arrivais plus à travailler 14 heures par jour, mon corps et mon cerveau ne suivaient plus ». Une raison de la sorte est tout à fait recevable et compréhensible, notamment lorsqu’on est conscient des conséquences (parfois très graves) que peuvent entraîner ces problèmes.

Bien expliquer chaque période d’inactivité de votre CV demande de l’agilité et de l’anticipation. Vous devez être capable de bien les justifier et être en mesure de prouver que vous êtes la bonne personne pour le poste dont il est question durant un entretien.

Articles pouvant vous intéresser :

Facebook, Google et Netflix rémunèrent mieux que Goldman Sachs !

Travailler chez Google n’est pas fait pour tout le monde !

Toutes les offres d’emploi ne sont pas bonnes à prendre !

Ne vivez pas que pour le week-end !

Au travail, Millennials et seniors veulent la même chose

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire