VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Et si on pouvait prédire votre démission ?

Imaginez qu’un jour un logiciel informatique puisse planifier votre prochaine date de démission avant même que vous n’ayez rédigé votre lettre de rupture ? Cela pourrait s’attacher à un mauvais scénario de science fiction mais il ne s’agit que d’une analyse réaliste de données liées à un nouvel algorithme.

Workday, entreprise américaine fondée il y a cinq ans, localisée dans la Silicon Valley et leader dans le domaine des technologies RH ; prévoit d’ici un an le lancement d’un nouveau logiciel qui analysera votre évolution de carrière en comparaison avec celle d’autres employés ayant suivis le même parcours que vous. Le concept est de permettre aux entreprises d’anticiper les sorties tout en retenant les meilleurs talents, apportant une attention toute particulière à leurs attentes, leurs expériences, leurs diplômes etc. La vision à long terme de Workday consiste à développer un outil capable de trier les données, et de les associer à la manière de Facebook qui grâce à un algorithme révolutionnaire, détermine à l’avance de potentielles mises en relation en suggérant de nouveaux contacts.

Comment fonctionne le nouvel algorithme ?

Entre autres, pour déterminer quand un employé est sur le point de quitter son entreprise, Workday analyse les 300 millions d’offres d’emplois que proposent les quelques milliers de job boards mondiaux et ce pour faire ressortir les compétences les plus demandées sur le marché. Ces offres qui sont autant de potentielles tentations pour un salarié de quitter son entreprise. Conjointement, l’algorithme prend en compte d’autres variables telles que le temps passé en entreprise ou la date de la dernière promotion. Si en comparant ces données, Workday analyse qu’un employé ayant eu les mêmes fonctions, parti au bout deux ans ; une alerte sera automatiquement envoyée à son manager pour suggérer éventuellement de faire un point sur votre carrière (mobilité, augmentation).

A ce jour, Workday compte plus de 900 clients ; et la plupart sont des très grandes entreprises, ce qui représente plusieurs milliers de profils. Cette base de données étendue et diversifiée simplifie l’analyse car toute personne peut être comparée à des profils similaires. Lors de la phase test avec l’un de ses clients, une entreprise fut surprise de découvrir que ce qui retenait l’un de ses employés hautement qualifié n’était ni le salaire ni les promotions, mais uniquement la diversité et la qualité des missions proposées.

Dans quelques années, WorkDay prévoit d’utiliser ces données afin de prévoir la productivité de chaque employé notamment en leur donnant la possibilité de pouvoir accéder à ces données librement. D’après cette variable, Workday peut prévoir que promouvoir un responsable informatique à un poste de développeur logiciel pourrait diminuer ses chances de départ de 30 %. A défaut de proposition d’évolution, il sera toujours temps d’effectuer un point avec son collaborateur et sur ses aspirations professionnelles.

Dans un monde où les technologies font parties intégrantes de nos métiers, la question est de savoir quelles sont leurs limites. Workday crée un outil, et comme chaque outil, celui se base sur des modèles factuels récurrents, ne prenant pas en compte les paramètres extérieurs tels que les crises économiques. Il est important de savoir l’utiliser mais de ne pas en oublier les facteurs informels tels que les émotions, l’avenir, etc.

Article traduit du Business Insider, d’Aaron Taube Journaliste à Business Insider, datant du 19 Novembre 2014.

Vous aimerez aussi : les « 7 questions capitales à poser lors d’un entretien de recrutement » <- cliquez ici pour en savoir plus.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire