VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

  Inspiré du travail de Lauren Lyons Cole

Le fait de souvent changer de travail peut sûrement soulever quelques interrogations sur votre stabilité professionnelle– mais rester trop longtemps au même poste peut aussi être dommageable pour vos revenus.

Une nouvelle analyse financière, récemment publiée par la société bancaire Nomura confirme ce que vous avez probablement toujours soupçonné: changer plus régulièrement d’emploi vous amènera plus rapidement à des meilleurs revenus que de rester au même poste de manière prolongée.

A partir de données provenant des rapports « Wage Tracker » de l’Atlanta Fed et « Workforce Vitality Report » d’ADP, l’analyse démontre une différence significative en termes d’augmentation de salaires entre les personnes amenées à changer régulièrement de travail et celles qui restent au même poste.

En effet, les employés « mobiles » (job switchers en anglais) gagnent généralement 1% de plus chaque année que ceux qui ne bougent pas (job stayers). Certes, sur une année ce n’est pas très significatif, mais au fil des ans cet écart peut se chiffrer en centaine de milliers d’euros !

Toujours selon le même rapport, la mobilité externe, en plus de permettre davantage d’opportunités d’augmenter son salaire, permet aussi d’avoir un pouvoir de négociation plus fort. Ce dernier peut notamment s’expliquer par la valorisation de son expertise dans le cadre de la négociation pour un nouveau job.

 

Source: Diagramme Nomura, données provenants d’ADP & Atlanta FWT

 

Au-delà de son avantage lucratif, la capacité à changer facilement de travail est également un indice de la santé de l’économie globale. Aux États-Unis, le turn-over volontaire est désormais revenu au même niveau qu’avant la crise financière de 2007. En Europe, même si la situation n’est pas tout à fait transposable, on observe également un regain d’activité. Pour celles et ceux qui n’ont pas changé d’emploi depuis plusieurs années, il y a désormais une opportunité à saisir.

Évidemment, cela ne signifie en rien que vous ne pouvez pas obtenir d’augmentations conséquentes de la part de votre employeur en restant au sein de la même structure. La mobilité interne reste également une option extrêmement intéressante de nos jours, notamment depuis que la plupart des services RH ont remarqué un parallèle entre mobilité et performance continue. Comme le confirme d’ailleurs Tony Hsieh, le PDG de Zappos (filiale d’Amazon): « Chaque seconde passée à recruter, engager, former, développer de nouveaux employés est en soit du temps dépensé loin de son cœur de métier ».

La fidélisation des salariés est donc un élément devenu stratégique sur le marché pour beaucoup d’entreprise. Il est donc tout autant possible de faire fructifier ses revenus au sein de la même entreprise. Ce qui compte, c’est d’être mobile.

Enfin pour les 20/30 ans, l’importance de garantir un meilleur salaire ne peut pas être négligée. Cette tranche d’âge est d’ailleurs la meilleure pour saisir ses opportunités puisque c’est celle où les revenus ont la plus forte propension à grossir, pour ensuite se niveler à partir de 40 ans. En moyenne, les salaires des femmes atteignent un niveau maximal à 38 ans et celui des hommes stagne vers 48 ans.

Peut être le meilleur moment pour envoyer quelques CV non ?

 

Source : http://uk.businessinsider.com/earn-more-money-switching-jobs-2017-7?r=US&IR=T

Articles pouvant vous intéresser :

Nouvelle Assemblée : que vont devenir les collaborateurs parlementaires licenciés ?

Les meilleures habitudes de 12 personnalités mondiales

Le langage du succès

Productivité : les secrets d’Elon Musk, de Bill Gates et de Mark Zuckerberg

J’ai quitté mon job pour voyager, sans que cela ruine ma carrière

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire