VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous vous demandez si vous avez la personnalité d’un entrepreneur ?

Il existe des caractéristiques plutôt inattendues qui définissent la personnalité d’un entrepreneur et qui démontrent que vous devriez vous embarquer dans cette expérience passionnante, éprouvante, qui change une vie : celle de créer sa propre entreprise.

Certes, vous êtes passionné, persévérant et possédez un tas de qualités. Mais il existe des aptitudes très subtiles et peu reconnues qui sont tout autant nécessaires pour créer sa boîte.

7 caractéristiques qui prouvent que vous avez l’âme d’un entrepreneur

Richard Branson, entrepreneur et fondateur du groupe Virgin

Ryan Holmes, le directeur de Hootsuite, a travaillé pendant des années avec des entrepreneurs. Il a remarqué que la majorité d’entre eux possédaient des traits de personnalité communs. En voici quelques uns qu’il a dévoilés dans son article 7 unexpected signs you might be an entrepreneur .

1) Ne jamais être satisfait de ce que l’on réalise

La plupart des personnes ayant atteint un objectif se disent « J’ai réussi ! Il est temps de me reposer et d’en profiter un moment. ». Un entrepreneur pensera plutôt “Bon, maintenant que puis-je faire d’autre?”. Prenons l’exemple de la couturière Coco Chanel. Elle a commencé avec une simple ligne de chapeaux, puis a étendu sa marque aux vêtements, à la joaillerie, aux accessoires et aux parfums. Jusqu’à sa mort, en 1971, Coco Chanel n’a pas seulement laissé derrière elle une marque emblématique de la mode, mais un empire qui rapporte aujourd’hui 160 millions de dollars par an. Les entrepreneurs comme Chanel ne se contentent pas d’un seul succès. Ils sont avides de trouver et relever sans cesse de nouveaux challenges.

2) Vouloir absolument tout contrôler

Tout entrepreneur sait combien il est difficile de déléguer. Le challenge est de trouver un juste équilibre entre le fait de vouloir constamment contrôler son entreprise, et le fait de laisser de temps en temps des personnes compétentes tenir les rênes. Certes, Il est important que le directeur de la start-up prête une attention particulière à ce qui se passe dans son entreprise. Mais il ne faut pas aller trop loin ! Quand cette personne veut être impliquée à tous les niveaux de décision, cela peut devenir nuisible à la pérennité de l’entreprise. En effet, les salariés se sentent moins en confiance et sont en retour moins productifs. Déléguer est parfois très difficile. Alors armez-vous de courage et rassurez-vous , vous n’êtes pas le seul : des entrepreneurs comme Steve Jobs et Bill Gates voulaient absolument tout contrôler.

3) Avoir le goût du risque

En tant qu’entrepreneur, vous ne devez pas avoir peur de l’échec et avoir le goût du risque. 75% des start-up font faillite. Alors mieux vaut être capable de supporter la défaite afin de la surmonter et de vous orienter sur un nouveau challenge. Créer son entreprise est un véritable parcours du combattant ! Il ne faut pas compter ses heures, ne pas en attendre trop de votre rémunération, être capable de vivre en décaler et de se couper du reste du monde.

4) Avec l’argent : c’est « je t’aime, moi non plus »

Faire de l’argent vite et bien : c’est l’attrait de l’entrepreneuriat. Vous avez déjà entendu parler de Warren Buffett ? Ce business man ayant un sens de la négociation très pointu. Il a commencé très tôt en vendant toutes sortes de choses : des balles de golf perdues, des chewing-gums, des timbres et des magazines. Tout cela avant la fin du lycée. Ce type de personnalité a la capacité de monter rapidement un business afin d’en tirer profit. D’autres entrepreneurs sont moins attirés par l’argent, mais plus par le goût du challenge. Par exemple, un entrepreneur c’est cet individu qui, au lieu de passer son diplôme d’avocat et obtenir un poste bien rémunéré, préfèrera ouvrir son restaurant pour le plaisir que lui procurera ce défi.

5) Être un vilain petit canard

Etre entrepreneur, c’est sortir des sentiers battus. Vous remarquerez que la plupart des entrepreneurs connus sont des personnes qui n’ont jamais été au bout de leurs études ! Parmi eux : Bill Gates (Microsoft), Ted Turner (TBS et CNN), Richard Branson (Virgin) et Ray Kroc (MacDonalds). L’entrepreneur a une vision du marché différente, il n’a pas peur de prendre des risques. C’est ce qui le différencie des salariés, qui préfèrent occuper un poste dans une entreprise, afin d’avoir plus de sécurité dans leur emploi.

6) Les gens ne les comprennent pas

De par leurs aspirations professionnelles différentes, les entrepreneurs sont souvent incompris par leur entourage. Prenez l’exemple de Ruth Handler, créateur de la très célèbre poupée Barbie. Dans les années 50, Handler était très critiqué (également par sa femme) car sa poupée ressemblait plus à une adulte qu’à un enfant. Il suivit tout de même son instinct, et vous connaissez la suite de cette success story.

7) Ils sont introvertis

On nous a souvent dit qu’un dirigeant se doit d’être sociable et commercial. Mais ce n’est pas toujours le cas. Il s’avère que 40% des plus grands dirigeants, comme Larry Page (fondateur de Google) ou Mark Zuckerberg (fondateur de Facebook), sont des personnes introverties. Les recherches nous montrent que la présence de personnes introverties permet de développer une meilleure ambiance et un meilleur environnement de travail. En effet, elles ont une capacité d’écoute plus développée ce qui affirme leur leadership.

Alors, si vous avez l’âme d’un entrepreneur, n’hésitez pas à relever le défi en créant votre entreprise. Sachez que toute réussite part d’une idée, d’une envie. C’est une expérience professionnelle enrichissante, qui sera toujours valorisante pour votre carrière professionnelle.

« Les grandes réalisations sont toujours précédées par de grandes pensées. »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire