Morgan Philips Group acquiert les activités de recrutement d'Hudson en Europe

Voir
VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

motiver-etes-plus

Ellen Hendriksen, Psychologue, révèle les 5 manières de se motiver quand on ne l’est plus.

Einstein lui-même l’a bien résumé quand il a dit: «Rien ne se passe jusqu’à ce que quelque chose bouge.» Mais passer de «ne pas bouger» à «bouger» peut parfois sembler être une étape infranchissable. Voici cinq façons de mettre votre esprit ou votre corps en mouvement.

Astuce n°1: Repenser à ce que signifie le mot «Motivé».

« Motivé» peut signifier « prêt à tout », ou il peut  simplement signifier « vouloir se lever ». En effet, c’est difficile de vous lever quand vous êtes blottis dans votre lit et que vous faites un beau rêve. Donc, ne désespérez pas, vous n’avez rien à déclencher, vous devez juste être prêt à commencer. Ce qui nous amène à …

L’astuce n°2 : S’attaquer à quelques petites choses d’abord pour créer un élan.

Si vous avez une tâche importante que vous n’aimez pas particulièrement, il faut parfois commencer avec les petites choses. Accomplissez quelques petites tâches  comme débarrasser la table du petit-déjeuner, payer une facture ou faire un appel téléphonique. Assurez-vous simplement que vos tâches minuscules créent un élan. La vérification de votre courrier électronique est une tâche à éviter, car souvent elle vous aspire dans un tourbillon de distraction.

Astuce n°3: Commencez avec l’extérieur.

Parfois, les meilleures petites choses à faire pour commencer sont, étonnamment, les plus superficielles : Prendre une douche. Se raser. Mettre quelque chose en plus du t-shirt dans lequel vous avez dormi. Ces petits gestes vous aident à commencer. En revanche, si vous ne ressemblez à une personne prête pour regarder Netflix avec un bol de cornflakes dans les mains, votre journée sera beaucoup moins productive.

Astuce n°4: Parlez à vous-même avec un peu de compassion.

Trop souvent, nous essayons de nous lancer dans la motivation. « Qu’est-ce qui ne va pas chez moi? » ;« C’est si facile, pourquoi je ne peux pas faire ça? »

 Mais imaginez que quelqu’un d’autre vous parle comme ça. Cela vous motiverait-il? Ou vous faire mal et rendra rancunier et démotivé?

Essayez plutôt l’auto-compassion. Parlez-vous comme si vous parliez à un bon ami. « Oh mon chéri, tu passes une dure journée. Vas essayer de prendre une douche et vois si cela te fait te sentir mieux? »

 Si vous vous sentez ridicule de vous appeler chéri, ne le faites pas. Mais parlez-vous avec compréhension et patience.

Enfin, le conseil le plus important, puisque c’est la clé de tout, est :

Lire aussi: Les 12 mauvaises habitudes que vous devez abandonner si vous voulez connaître le succès

Astuce n° 5: Mettez l’action avant la motivation.

L’un des plus grands mythes de la psyché humaine est que nous devons avoir envie de faire quelque chose avant de le faire. Pas vrai ? Pensez à toutes les choses que vous ne voulez pas faire: sortir du lit un lundi pluvieux, payer vos impôts ou appeler le service clientèle de votre fournisseur Internet. Mais nous faisons quand même ces tâches.

Le même principe s’applique pour les autres tâches, mais qui sont plus difficiles encore: aller à la gym, s’asseoir pour étudier, ou nettoyer votre cuisine. Voici  la méthode: Au lieu de penser à vous détendre avant de commencer, faites directement les mouvements relatifs à ce que vous devez faire : mettre vos chaussures de gymnastique,  sortir le manuel ou vider le lave-vaisselle, le tout sans être motivé. Étonnamment souvent, le démarrage prend de l’ampleur, ce qui change votre humeur. Et vous aurez un peu plus envie d’accomplir la tâche. En bref, plutôt que d’attendre que vous ayez envie de commencer, commencez simplement. Ensuite, votre humeur (et votre motivation) rattraperont votre retard.

Pourquoi cela fonctionne-t-il?

De plus en plus de chercheurs font une distinction entre ce qu’ils appellent le plaisir anticipatif et le plaisir consommatif ( le plaisir de regarder quelque chose par rapport au plaisir de faire quelque chose). Et habituellement c’est un cycle – faire quelque chose de gratifiant nous motive à en faire davantage.

 Quand vous êtes dans un moment de démotivation, commencez quand même, même si le cœur n’y est pas. Au fur et à mesure que vous récoltez les fruits de votre travail, votre motivation se rattrapera et créera une spirale de succès. Bien sûr, ce n’est pas la même chose que de se sentir prêt à conquérir le monde, mais cela vous fera avancer, et c’est ce qui compte en fin de compte.

En résumé, parfois l’action peut être ce qui vous remet en mouvement. Alors faites de petites étapes d’action avant la motivation, de préférence en vous parlant gentiment. La motivation pour conquérir le monde se rattrapera.

Source : quickanddirtytips.com

Lire aussi:

« Assez bien » n’est pas suffisant pour s’épanouir dans sa carrière

Les secrets pour être persuasif

La meilleure question à poser à la fin d’un entretien

L’impact du numérique sur les métiers de la culture

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire