VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les 11 astuces difficiles à maîtriser mais qui feront de votre entretien une réussite

 

D’accord, vous avez impressionné votre employeur potentiel avec votre CV et votre lettre de motivation. Maintenant, ils veulent vous parler – par téléphone, Skype ou en personne.

Soyez rassuré, vous êtes tout à fait qualifié pour ce travail. Maintenant, la balle est dans votre camp pour assurer lors de l’entretien.

Certaines personnes savent naturellement se vendre. D’autres non. Dans les deux cas, vous avez déjà fait trop d’efforts pour ne pas réussir votre entretien.

Voici donc onze astuces qui sont difficiles à maîtriser mais qui élèveront  votre entretien au niveau suivant :

 

Soyez détendu

Soyez prêt pour l’entretien.

Cela peut être compliqué pour certaines personnes, en particulier s’il y a beaucoup d’enjeux. Essayez de prendre de grandes inspirations. Un bon truc pour garder son calme consiste à visualiser votre réussite et accepter le refus comme une possibilité mais pas comme s’il était inévitable.

Si vous êtes nerveux, il est important de vous dire que votre interlocuteur n’est pas là pour vous juger ou être méchant.

On a demandé à vous rencontrer parce que quelqu’un dans l’entreprise veut en entendre un peu plus sur vos expériences que ce qu’il a déjà lu sur un bout de papier.

 

Préparez quelques bonnes questions

Les entretiens peuvent être effrayants. Vous vous dites probablement,  que poursuivre la conversation avec quelques questions supplémentaires est la dernière chose que vous ayez envie de faire.

Cependant, poser les bonnes questions démontrant vos connaissances et votre intérêt pour ce travail c’est exactement ce que vous devez faire.

Parce qu’il est souvent impossible à certaines personnes de poser ce type de questions parfaitement formulées de façon spontané, écrivez-en quelque- unes préalablement. Vos pouvez également vous entraîner à les poser si ça vous met plus à l’aise de cette façon-là.

Brisez la glace avec de bonnes conversations de départ

La première impression est toujours importante, alors vous voulez forcément partir du bon pied pour l’entretien.

Le fait est que les entretiens d’embauche maintiennent un environnement conversationnel intimidant, alors trouver la bonne conversation pour bien démarrer peut être compliqué. Si vous êtes très nerveux dès le départ, il sera compliqué de faire une bonne première impression.

La clé pour cela, c’est de montrer à votre interlocuteur qu’il a toute votre attention. Pour cela, il peut être judicieux de commencer la conversation en s’intéressant à la météo ou de montrer votre intérêt pour un article paru sur le blog de l’entreprise.

 

Ne mentez pas sur vos faiblesses

Quand le responsable de recrutement vous demande vos principaux défauts, on peut être tenté de donner une réponse parfaite. Quoi qu’il arrive, ne dites jamais que vous « travaillez trop dur » ou que vous êtes « perfectionniste ». C’était une bonne idée pour la personne qui l’a eût mais maintenant c’est devenu un véritable cliché !

Le meilleur moyen de vous  « dépêtrer » de cette question, c’est finalement de trouver votre réel plus gros défaut et d’expliquer comment vous essayer de vous en débarrasser ou tout du moins d’y travailler.

 

Maintenez un bon langage corporel

Démontrer une bonne confiance en soi ne vient pas facilement à tout le monde. Cela reste pourtant une partie cruciale pour vous vendre lors d’un entretien.

S’avachir, « gigoter » et éviter le contact visuel sont des preuves directes de votre malaise – ou pire, de votre manque d’honnêteté.

Il est évidemment difficile de se contrôler, mais si vous êtes un habitué de ces comportements, faites un effort pour l’occasion de l’entretien.

 

Faites vos devoirs lorsqu’il est question d’argent

L’argent – c’est un sujet tabou qui peut facilement gâcher un entretien.

Faire vos recherches à la maison est le meilleur moyen d’éviter un malaise lorsque la question du salaire sera soulevée. Connaissez votre valeur. Connaissez le marché. Quand la rémunération arrive sur le tapis, essayer d’encadrer la conversation et essayez de rester souple et honnête au fil de la conversation.

 

Prenez votre temps

Prendre son temps est particulièrement efficace avec les personnes timides, leur permettant de montrer aux recruteurs qu’elles sont assez confiantes pour prendre des pauses et s’engager assez pour considérer chaque réponse possible. Si vous vous précipitez, vous prenez le risque de paraître incohérent et nerveux.

 

Suivez un plan bien défini

Si vous êtes anxieux ou que vous parlez avec un recruteur inexpérimenté, il peut être facile de s’éloigner du sujet principal. Vous pourriez alors balbutier sur les grandes lignes de votre carrière, alors que vous devriez démontrer la valeur ajoutée que vous pouvez apporter à l’entreprise.

Soyez sûr de toujours rester concentré sur ce que vous pouvez faire pour l’entreprise. Traitez votre entretien à la manière d’un essai. Toute la discussion doit tourner autour de cette problématique – pourquoi je suis la bonne personne pour ce travail.

 

Restez réaliste sur votre motivation

Cette question est tellement simple qu’il est compliqué de parler juste. Vous voulez que vos réponses ressortent bien mais sans paraître faux.

La clé est de ne pas trop y penser. La réponse idéale doit être réelle mais dites avec enthousiasme. Pensez à toutefois pondérer vos réponses avant l’entretien pour ne pas les sur jouer.

 

Posez des questions sur la suite des évènements

Particulièrement pour les individus qui sont nerveux il peut être intimidant de poser des questions sur ce qui se passera après.

Cependant, le faire démontrera au recruteur votre pragmatisme et sérieux à propos de ce travail.

De plus, si votre interlocuteur se montre enthousiaste dans sa façon de répondre c’est l’indicateur que votre entretien s’est très bien passé.

 

Envoyez un e-mail de remerciement

Disons que vous avez bien réussi votre entretien. Il serait facile de se détendre et d’oublier un élément crucial.

Une chose aussi simple qu’un e-mail de remerciement montre que vous tenez à ce travail – dans certains cas ça peut faire pencher la situation en votre faveur.

Au mieux, envoyez cet e-mail dans les 24h après votre entretien pour qu’il soit frais dans l’esprit de votre recruteur.

 

Source : Inspiré de Business Insider UK

 

Nous vous recommandons également :

Sept conseils pour être parfaitement « apprêté » pour son entretien d’embauche !

Quelles seront les centaines de milliers de postes à pourvoir d’ici 2020 ?

Outplacement : les 10 ouvrages à ne pas manquer

Les 8 bonnes habitudes qui vous assureront votre réussite professionnelle.

OUTPLACEMENT : Que répondre à un recruteur qui vous demande « quel est votre principal défaut » ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire