VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

Richard Moy est rédacteur marketing en freelance. Après avoir travaillé en recrutement, il livre désormais ses conseils pour réussir vos entretiens d’embauche.

  • La recherche d’emploi est une étape difficile par laquelle il faut passer sans se décourager.
  • Nombreuses sont les façons de trouver un emploi, que ce soit via une plateforme en ligne, en envoyant des candidature spontanées, ou encore grâce à son réseau.
  • Découvrez comment répondre à la délicate question « Comment avez-vous trouvé notre offre ? »


Vous pensez que personne ne peut rater sa réponse à cette question banale en entretien ? Il s’agit surement de la question la plus facile à laquelle vous aurez à répondre. Quand j’étais responsable de recrutement, j’abordais la question avec la mentalité suivante : « Je vais demander au candidat de me dire comment il a trouvé le post, juste pour briser la glace. » Ce n’était jamais une question piège selon moi.

Mais j’ai vite compris que bien souvent, c’était une question assez déstabilisante pour les candidats. J’ai été confronté à des candidats très maladroits et je suis donc bien placé pour vous donner quelques conseils sur le sujet.

Voici les erreurs que vous devriez éviter de commettre lorsque vous parlez de la façon dont vous avez trouvé l’offre d’emploi à laquelle vous postulez. 

 

1.Vous vous sentez mal à l’aise de partager le fait qu’un ami vous a recommandé

 

Personne ne veut avoir l’impression de mettre le pied dans la porte simplement parce-qu’il connaît quelqu’un faisant déjà partie de l’entreprise. Est-ce vraiment si affreux de recevoir l’aide d’un ami ? Tourner autour du pot, en espérant que vous n’aurez pas à avouer que votre avenir professionnel est en jeu, mais également que votre ami pourrait recevoir une commission pour cette recommandation, voilà ce qui est frustrant.

Que faire dans cette situation ?

 

Si vous avez la chance de connaître quelqu’un dans une entreprise pour laquelle vous souhaitez travailler, dites le simplement à tous ceux qui vous demandent comment vous avez découvert le poste. Une réponse simple telle que : « J’étais très enthousiaste à l’idée de découvrir le travail de mon ami qui travaille au [département] » est une réponse parfaitement acceptable. A vrai dire, c’est la seule réponse que vous devriez donner si tel est le cas.


Lire aussi :
Réussir un changement de carrière en 8 étapes

 

2. Vous commencez un monologue sur la raison pour laquelle il s’agit du seul poste que vous souhaitez

 

Voici un exemple parfait de question d’entretien qui n’exige qu’une réponse brève. Tout ce que vous avez à faire est de dire au responsable du recrutement où vous avez trouvé l’offre d’emploi. Mais trop souvent, les candidats se sentent pris au piège au moment où ils répondent à cette question. A tel point qu’ils finissent par faire une explication fastidieuse sur l’endroit, le site où ils ont trouvé le poste, mais aussi pourquoi ils ne pouvaient pas imaginer travailler ailleurs. Bien sûr, il n’y a rien de mal à vouloir saisir une opportunité, mais si vous parler trop longtemps de la façon dont vous avez trouvé le poste, cela peut être un énorme point noir pour un recruteur.

 

Que faire dans cette situation ?

 

Si vous voulez expliquer un peu pourquoi vous êtes si enthousiasmé par ce poste, restez bref. Ajoutez votre réponse unique à une réponse du type : « Je l’ai trouvé sur [site où vous avez trouvé le travail], et comme j’espérais travailler pour votre entreprise depuis longtemps, j’étais ravi de voir une disponibilité pour ce poste. » C’est tout ce que vous avez besoin de répondre. 

 

Lire aussi : Les 8 bonnes habitudes qui assureront votre réussite professionnelle

 

3. Vous avez oublié où vous avez trouvé cette offre d’emploi

 

Les recherches d’emploi sont parfois indéniablement frustrantes. Et après un certain temps, il peut être difficile de garder une trace de toutes les offres auxquelles vous avez postulé, des intitulés de poste et de l’endroit où vous les avez trouvés. Mais ce n’est pas une excuse pour faire le vide, notamment lorsque le responsable du recrutement vous demande comment vous êtes tombé sur un poste pour lequel vous faites actuellement un entretien d’embauche. 

 

Que faire dans cette situation ?

 

Quand je me suis rendu compte que j’avais postulé à beaucoup d’offres d’emploi au cours de ma dernière période de chômage, je me suis fait un simple fichier Excel pour tout garder en mémoire. Il comprenait les colonnes suivantes : titre du poste, lien vers l’offre d’origine, date à laquelle j’ai postulé, où (ou comment) j’ai trouvé l’offre et stade actuel du processus d’embauche. Cette liste était particulièrement utile pour les entretiens téléphoniques, et je ne sais pas comment j’aurais pu garder trace de quoi que ce soit pendant ma recherche d’emploi sans ce fichier. Si vous ne parvenez pas à vous rappeler de petits détails, comme la manière dont vous avez trouvé cette offre d’emploi, bricolez-vous un outil de suivi.


S’il y a bien une leçon à tirer, c’est qu’aucune question d’entretien n’est trop insignifiante pour être gâchée. Répondez donc à la question de manière aussi complète et rapide que possible afin que vous puissiez vous concentrer davantage sur l’explication de la raison pour laquelle vous êtes le candidat idéal pour le poste.

Article inspiré de l’article 3 Ways People Mess Up the (Simple) Answer to « How Did You Come Across This Job Opportunity? » par Richard Moy pour The Muse.


Continuez votre lecture sur notre blog
:

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire