VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

 

 

Marina Khidekel est directrice éditoriale. Elle s’est spécialisée dans la thématique du bien-être. Dans le cadre professionnel, elle explique comment gagner en sérénité tout en atteignant ses objectifs.

 

  • Vivre pour travailler ou travailler pour vivre?  Telle est la question…
  • Parvenir à conjuguer vie professionnelle et vie personnelle est un enjeu majeur dans la vie de toute personne dans la vie active.
  • Trouver cet équilibre est fondamental et, contrairement aux croyances populaires, loin d’être impossible.

 

On ne vous le dira jamais assez : la conciliation vie professionnelle / vie personnelle est un mythe. En vérité, l’équilibre parfait n’existe pas. Tenter d’y parvenir ne contribuera qu’à vous stresser davantage. Intégrer le rapport entre le travail et la vie privée revient à reconnaître que l’équilibre n’est pas toujours présent. Parfois, le travail exige plus d’attention de votre part que pour votre vie privée, et vice-versa. Cela dit, en vous fixant des limites et vous assurant de donner la priorité à vos habitudes saines, vous parviendrez à vous épanouir pleinement.

Voici quelques conseils qui vous aideront à vous déconnecter de votre travail, l’espace d’un instant.

 

Faire des listes et prioriser

 

Je crée une to-do list pour le début de la semaine et je la modifie et l’alimente tous les matins. Je la consulte ensuite avant de quitter le travail pour pouvoir cocher tout ce que j’ai fait le jour-même. Je peux par la suite avoir une idée de ce qu’il sera fondamental de faire le lendemain matin. Cela me donne un sentiment d’achèvement à la fin d’une journée. Le simple fait de cocher une case – action aussi simple que concrète –, me procure une sensation de bien-être.

 

Prenez une minute pour ranger

 

Quelque chose que j’ai commencé à faire, presque inconsciemment lorsque j’étais enseignant, était de ranger mon bureau chaque jour juste avant de quitter le travail à la fin de la journée. Quinze ans plus tard, j’ai changé de métier – je suis maintenant conseiller dans une banque – mais je continue à faire la même chose. Lorsque mon dernier client part, je reviens dans mon bureau et je le range. Cela ne me prend pas plus d’une minute et me permet de bel et bien clôturer ma journée. Le lendemain matin, je retrouve mon espace de travail en ordre. Ce qui m’aide à avoir les idées plus claires pour entamer une nouvelle journée plus sereinement. Cette habitude est bien ancrée : je ne ramène jamais de travail à la maison.

 

Ne vous mettez pas la pression

 

Je consacre la première partie de ma journée aux tâches les plus importantes et conserve la seconde partie pour les tâches non-prioritaires. De cette façon, je ne stresse pas parce-que le travail n’est pas entièrement terminé. Même s’il me reste certaines tâches à effectuer, je sais que je peux les laisser pour le lendemain. Cette stratégie m’aide beaucoup et me permet de faire une véritable coupure et de prendre du recul face au travail.

 

 

Ne vous souciez pas trop de vos e-mails professionnels

 

Je ne vérifie jamais mes courriels ni mon téléphone professionnel pendant le week-end. Ma réponse automatique d’absence du bureau est activée jusqu’à lundi matin, 9 heures. Ainsi, les gens savent qu’ils ne doivent pas s’attendre à une réponse de ma part et je ne me sens pas coupable de ne pas leur répondre.

 

Ne vous attardez pas sur ce qu’il s’est passé au travail

 

Lorsque vous passez une mauvaise journée, ne relatez pas tous les détails aux autres une fois arrivé chez vous. Cela ne fait qu’amplifier les sentiments négatifs. Dites simplement : « J’ai passé une mauvaise journée, mais maintenant je suis chez moi. J’ai hâte de passer une bonne soirée avec vous. » Et laissez couler. Soyez dans le moment présent. Ne laissez pas une mauvaise journée gâcher une agréable soirée.

 

Créez un rituel qui vous aide à faire la transition entre le travail et la vie personnelle

 

Pour faciliter la transition de mon état d’esprit du mode travail au mode détente, j’ai quelques rituels auxquels je m’adonne. Par exemple, lors de mon retour à la maison, je vais écouter un podcast sur certains de mes centres d’intérêts : le fitness, la santé, le bien-être spirituel. A travers ces rituels, je peux célébrer mon dur labeur et me plonger dans les activités que j’aime retrouver en quittant le bureau.

 

Changez de vêtements pour changer votre état d’esprit

Je mets un point d’honneur à séparer ma garde-robe en trois catégories : les loisirs, le travail en entreprise et le travail à la maison. Vous ne devriez pas porter une tenue de travail pour vous détendre et vous sentir décontracté. Basculez du vêtement de travail au vêtement dédié aux loisirs et à la détente une fois de retour à la maison.

 

Incarnez Elsa de La Reine des Neiges

Je chante la réplique de ma comédie musicale préférée, La Reine des Neiges (« Libérée ! Délivrée ! »). En dehors de mes heures de travail, je m’imagine comme étant le personnage de  Fred Flinstone du chef d’œuvre de Disney. Je ne ramène pas physiquement le travail à la maison et je ne lui permets pas de prendre de la place dans mon esprit. Cela m’aide à garder un équilibre sain et à respecter mes limites.

 

Prenez le contrôle

De plus en plus de personnes travaillent à distance ou restent disponibles en ligne après les heures de travail officielles. Laisser son travail au bureau relèverait presque de la science-fiction. Mais cela ne signifie pas que nous ne devons et ne pouvons pas délimiter clairement la frontière entre le travail et la vie privée. Pour ce faire, vous devez avoir une idée claire de ce qui figure dans votre agenda et sur les actions à entreprendre pour aller de l’avant. Lorsque vous avez pris les choses en main, vous êtes plus à même de prendre du temps pour vous détendre et vous concentrer sur d’autres aspects de votre vie et sur les personnes qui comptent pour vous. Essayez également d’adopter les ‘5 astuces’ :

  • Assembler : prendre l’habitude de créer des to-do lists et s’y tenir
  • Eliminer : déblayer le terrain et se concentrer sur l’essentiel
  • Automatiser : vos tâches habituelles doivent faire partie de votre routine et devenir automatiques
  • Déléguer : laisser aux autres membres de votre équipe faire ce que vous ne pouvez pas ou ce que vous faites moins bien
  • Et enfin Créer, Accélérer, Célébrer : faites ce que vous faites de mieux !

 

Laissez vos fournitures de travail… au travail

Quand je sors du travail, je quitte le bâtiment avec mes clés et mon téléphone. Dans le passé, je rangeais mon ordinateur portable, mon cahier etc. En pensant que je pourrais être amenée à travailler plus tard dans la soirée, de chez moi. Pourtant, il y a de fortes chances que le soir je sois trop fatigué pour ne serait-ce que me remettre en mode ‘travail’. Quelle sensation merveilleuse que de sortir du bâtiment avec uniquement mes affaires personnelles. Je me permets d’être libre de tout travail et de me consacrer pleinement à mon rôle de maman. Quand je retourne au travail le lendemain, je me sens fraîche et prête à affronter tous les obstacles

 

Limitez vos notifications – et pas seulement celles du travail

Je pense qu’il est important de reconnaître que les communications non-professionnelles et les obligations auxquelles nous sommes censés répondre 24h/24 et 7j/7, contribuent également à une vie stressante. Pour moi, étant donné que les solutions technologiques ont contribué à ce gâchis, elles doivent m’aider à en sortir. Par exemple : lorsque mon téléphone est correctement configuré, je désactive toutes les notifications de Facebook et de mes e-mails… Je pense également à utiliser Constant Contact comme système de messagerie personnel pour pouvoir programmer des e-mails à certaines heures. Par exemple, si je réponds à un e-mail à 22 heures, je ne fais qu’encourager l’expéditeur à me harceler davantage.

 

Faire de l’exercice après le travail

Selon moi, quitter son travail ne tient pas qu’au fait de vérifier ses e-mails après les heures travaillées – bien que cela aide dans une certaine mesure. Je pense qu’il est si facile de concentrer notre attention mentale sur tout ce qui s’est passé au travail, même lorsque nous ne vérifions pas nos e-mails en soirée. Dès lors, ce qui m’aide le plus c’est de faire du sport après le travail. Je trouve cela plus utile que d’en faire avant, surtout pour quelqu’un comme moi qui a tendance à ruminer les événements de la journée. Il semble que j’ai vraiment besoin de passer par un effort physique pour changer mon état d’esprit. Ainsi, je peux être présente à 100% dans mes relations personnelles et je ne pense pas au travail à faire quand je suis avec mes amis et ma famille.

 

Lorsque vous savez qu’un parcours stressant vous attend, ne le gardez pas pour vous

Mon stress devient souvent le stress de ma famille. En tant qu’enseignant, je dois être attentif et les avertir si quelque chose de stressant survient : bulletins de notes, veille de rentrée scolaire, inspection ou encore lorsqu’un élève ou parent d’élève m’a poussé à bout. J’ai informé ma famille de ce qui se passait afin qu’ils puissent me laisser un peu d’espace. Dites simplement à votre famille quand vous avez besoin de temps pour travailler et quand ce temps est écoulé, donnez votre énergie à votre famille qui a besoin de vous. Apprenez-leur à faire la même chose pour vous.

 

Gardez vos appels séparés

En principe, je suis pour le fait d’avoir deux téléphones – un personnel et un professionnel – et de ne pas donner votre numéro personnel à ses collègues de travail ni y installer un compte de messagerie professionnel. De cette façon, vous n’avez pas à éviter consciemment et activement le travail pour communiquer avec votre famille et vos amis. En pratique, c’est difficile une fois que vous avez des enfants et que vous voulez vous assurer d’être joignable par certains en cas de besoin. J’insiste pour des applications séparées pour tout et je ne mets que le numéro de téléphone fixe dans ma signature électronique.

 

Article inspiré de l’article 15 Tips for Leaving Work at Work par Marina Khidekel pour Thrive Global.

 

Lire aussi :

6 astuces pour préparer votre pitch de présentation

Les 8 bonnes habitudes qui assureront votre réussite professionnelle

9 façons simples de renforcer votre confiance en vous quand vous en avez le plus besoin

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire