VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé

Être rappelé

 

 

Marina Khidekel est directrice éditoriale, et se spécialise dans la thématique du bien-être. Dans le cadre professionnel, ses conseils permettent de gagner en productivité et en sérénité, tout en atteignant ses objectifs.

 

Le surmenage ne doit pas être le prix à payer pour réussir.

La concentration et la priorisation sont essentielles pour protéger votre temps et éviter l’épuisement professionnel. Cal Newport, professeur à l’Université de Georgetown, auteur du nouveau livre Digital Minimalism, a récemment expliqué au New York Times le terme de «travail en profondeur», expliquant qu’il s’agissait de «l’activité consistant à se concentrer sans distraction sur une tâche exigeante sur le plan cognitif. Cela décrit, en d’autres termes, lorsque vous êtes vraiment obligé de faire quelque chose de difficile avec votre esprit », ajoutant que cela nécessite« aucune distraction ».

Aujourd’hui, nous vous partageons quelques stratégies simples pour se concentrer, hiérarchiser et travailler plus intelligemment plutôt que plus fort.

 

Définissez votre objectif

Si quelque chose ne vous ramène pas à votre objectif, refusez et ne vous sentez pas coupable. Cela fait perdre plus de temps. Concentrez-vous sur ce qui vous relie à votre objectif, à vos valeurs et à votre mission.

 

“Mange cette grenouille”

J’utilise la méthode de “manger cette grenouille” de Brian Tracy. Je m’occupe des tâches que je n’aime pas – mais qui sont toujours importantes – à la première heure de la matinée. Je laisse les tâches les plus faciles pour plus tard dans la journée, lorsque mon esprit commence à vagabonder et que me concentrer demande des efforts, et qu’il refuse de faire plusieurs choses à la fois. Pour moi, multitâche signifie faire beaucoup de choses mal. Je fais une seule tâche pour pouvoir bien faire les choses la première fois. Réduire ma liste de choses à faire à trois articles ou moins aide beaucoup.

 

Répondez à ces trois questions sur les réunions

Répondre à trois questions simples m’a aidé à organiser mon calendrier, à travailler plus intelligemment et à me donner plus de marge de manœuvre. Observer les quelques semaines à venir et posez-vous ces questions pour voir si vous avez besoin d’une réunion spécifique, ou si vous pouvez la déléguer à une autre personne:

  1. Si je ne dirige pas la réunion, puis-je la déléguer et investir plus judicieusement mon temps ailleurs?
  2. Est-ce que ma présence ajoute (ou soustrait) de la valeur aux autres membres de l’équipe également lors de la réunion?
  3. Est-ce qu’avoir un rôle dans cette réunion est une meilleure opportunité de développement pour quelqu’un d’autre dans mon équipe?

 

Faire un organigramme

Qu’il s’agisse d’un processus de travail ou d’un mode de vie quotidien que vous souhaitez rationaliser, faites un diagramme des étapes à suivre. Si vous n’aimez pas les organigrammes, énumérez simplement les étapes. Ensuite, déterminez ce qui peut être rationalisé ou éliminé. Vous ferez des économies de temps, d’argent et de stress suivant votre analyse. Et vous éviterez les erreurs du passé.

 

Exploitez le pouvoir de la préparation

Une façon de travailler plus intelligemment peut être de se concentrer sur la préparation. Il faut bien sûr procéder à beaucoup de recherches, de planification, de mise en œuvre ou de «travail» pour bien se préparer. Cependant, la préparation aide à éviter des choses telles que des rectifications inutiles, des réunions médiocres car non préparées, des erreurs imprévues, ou des quantités supplémentaires de stress malsain dues au fait que vous n’êtes pas aussi confiant que possible pour obtenir le résultat souhaité.

 

Être ouvert aux priorités changeantes

Les mots de Tim Ferris,“ Concentrez-vous sur la productivité au lieu d’être occupé ”, sont affichés sur le mur de mon bureau pour que je me rappelle tous les jours de travailler plus intelligemment plutôt que plus durement. Fixer mes objectifs et priorités hebdomadaires a toujours été très utile, mais comprendre que je devais faire preuve de souplesse lorsque les priorités changeaient (quotidiennement pour la plupart d’entre nous) changeait la donne. La redéfinition continue des priorités, la réévaluation et la réinitialisation sont essentielles pour rester concentré et éviter l’épuisement professionnel. ”

 

Connaissez votre prime time

La veille, je dresse une liste des principales tâches dont j’ai besoin pour travailler le lendemain. Je choisis également le moment de la journée où mon esprit est le plus vif et le plus énergique pour travailler spécifiquement sur ce qui est sur ma liste de choses à faire et j’essaie de ne pas dévier de mon travail le plus important. Travailler à une heure de la journée où je ne me concentre pas et où je suis le plus fatigué est une perte de temps et rien n’est accompli. Je préfère travailler quatre heures par jour lorsque je suis le plus efficace, plutôt que de travailler huit heures complètes et de traîner toute la journée. Être organisé est la clé pour travailler plus intelligemment et non plus de manière besogneuse.

 

Différencier «travail profond et superficiel»

Savoir quand accorder la priorité au travail en profondeur ou non me permet de travailler plus intelligemment. En prenant conscience de la fluctuation de mon énergie et de ma concentration au cours d’une journée et d’une semaine typiques, je suis en mesure de déterminer le meilleur moment pour travailler sur des tâches simples ou complexes. Cela me permet de consacrer le temps où je suis le plus énergique et le plus concentré possible à des tâches complexes qui nécessitent une concentration précise, tandis que les moments où je me sens moins énergique ou moins concentré peuvent être utilisés pour prendre en charge des tâches plus petites et moins exigeantes.

 

Comptez sur votre calendrier

J’utilise un calendrier pour rester sur la bonne voie. Si ce n’est pas sur le calendrier, alors ce n’est pas prioritaire. Les objectifs de la semaine figurent en haut de la liste: Famille, Travail, Argent, etc. La partie centrale contient des éléments qui doivent être adaptés à la semaine. Le bas  de liste contient des plages horaires pour planifier des actions. Les choses bougent. Je note de nouvelles tâches au fur et à mesure pour pouvoir les traiter plus tard. Voir les jours sur papier m’aide à être réaliste avec ce que je peux accomplir chaque jour. ”

 

Prenez des pauses pour votre corps et votre cerveau

Je prends des pauses régulières pour reposer mon cerveau et je me bouge un peu pour libérer toute tension accumulée. Nos cerveaux travaillent plus efficacement lorsque nous nous déplaçons. Je trouve également que la définition de mini-objectifs m’aide à rester concentré à chaque période de travail, car je suis motivé pour les atteindre.

 

Pratiquer la technique Pomodoro

Je pratique la technique Pomodoro, ce qui signifie que je regroupe mes activités en tranches de 25 minutes.

Pendant chaque morceau, je me concentre UNIQUEMENT sur un type d’activité et ferme TOUTES les notifications et les distractions. Par exemple, si j’envoie plusieurs messages ou courriels, je complète tous les messages prévus avant de revenir aux réponses reçues au cours de ces 25 minutes.

Au bout de 25 minutes, je prends 5 minutes pour m’étirer et me recentrer avant de passer à ma prochaine activité. Après quatre à cinq Pomodoros, je prends une pause plus longue, disons 15-30 minutes. Prendre des pauses a changé la donne pour ma santé mentale et mon entreprise.

Article inspiré de l’article 12 Ways to Work Smarter, Not Harder de Marina Khidekel pour Thrive Global.

 

Lire aussi :

Les sportifs seraient-ils de meilleurs dirigeants d’entreprise ?
5 leçons de carrière que les meilleurs professionnels partagent avec vous
Carrière : Pourquoi les entrepreneurs ne s’arrêtent-ils jamais d’apprendre ?

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire