VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

 

Quelles seront les centaines de milliers de postes à pourvoir d’ici 2020 ?

 

Technologie de pointe : 130 000 postes à pourvoir d’ici 2022

Dans les secteurs des Biotechnologies et Nanotechnologies

Les technologies de pointe sont une source d’emplois incontestable.

La France est en bonne position puisqu’elle est 4ème mondiale pour le nombre de brevets délivrés et le nombre de personnes employées en R&D. Environ 15 pour 1000 habitants.

Avec des exigences environnementales grandissantes, l’essor des nouvelles technologies et les efforts des entreprises en matière de R&D, 130 000 postes devraient voir le jour d’ici 2022. Ces postes émergeront principalement  dans l’électronique, l’aéronautique ou encore la pharmacologie.

Par exemple, le nombre d’ingénieurs en nanotechnologies devrait passer de 8 000 à 20 000.

Et, pour l’intelligence artificielle, le nombre d’ingénieurs devrait être multiplié par environ 12, passant ainsi de 2 000 à 25 000 ingénieurs.

Les spécialistes du BIG DATA

Les réseaux sociaux mais aussi le digital et l’e-commerce impliquent une maîtrise sans faille  du « big data » (base de données géantes).

La multitude des sources et le grand nombre de données à exploiter ont conduit au développement des  métiers  nécessitant des connaissances solides  en informatique, mathématiques et statistiques analytiques. Ces experts en informatique, extraction de données, développement IOS aident à la prise de décision au sein de l’entreprise

La transition énergétique va générer plus de 600 000 emplois

Pas moins de 750 000 logements sont à rénover par an

Le bâtiment et le logement représentent à eux seuls environ la moitié de la consommation d’énergie.

La France souhaite réduire cette consommation à 38% d’ici 2020. Selon NégaWatt, une association d’experts, la rénovation de 750 000 logements par an pourrait créer 408 000 postes d’ici 2030. Sans oublier 178 000 emplois supplémentaires, conséquences des rénovations de bureaux. De nouveaux métiers très qualifiés pourraient faire leur apparition telle que rénovateur immobilier, acousticien, superviseur consommation d’énergie et bien d’autres encore. Il faudra également ajouter des investissements liés aux technologies de l’information afin de rendre « intelligents » les bâtiments. Ces investissements vont eux aussi créer des emplois comme celui de conseiller en intelligence du bâtiment ou encore celui d’ingénieur en domotique.

53 5000 postes à pourvoir dans les énergies renouvelables

Une large palette de métiers (de l’ouvrier à l’ingénieur) va être  concernée par de  nouveaux défis, sous l’impulsion des  accords internationaux de la COP 21 et de la loi relative à la transition énergétique de juillet 2015. Selon Jeremy Rifkin, économiste américain nous sommes entrés dans une troisième révolution industrielle. Cette évolution  rime avec la fin d’une économie basée sur les énergies fossiles et le carbone. Les substituts du pétrole et la recherche de  nouvelles  performances énergétiques sont les premiers viviers d’emplois. D’après une étude de Philippe Quirion pour le Centre International de recherche sur l’Environnement et le développement (CIRED), la transition énergétique pourrait participer à la création d’environ 630 000 emplois d’ici 2030. À lui seul, le secteur des énergies renouvelables pourrait voir émerger 535 000 postes, principalement dans le secteur éolien, le solaire et la biomasse. Ces postes seront très novateurs  car ils intègrent  des ingénieurs en méthanisation ou encore des experts en bilan carbone.

Les nouveaux jobs de l’économie circulaire

De nouveaux métiers seront également  dans les activités du tri et des déchetteries. Au Royaume-Uni par exemple, les éboueurs qui avec le tri sélectif ont moins de travail ont été reconvertis en concierges de rue. Certains de ces métiers verts seront très qualifiés : responsable recyclage, rudologue (spécialiste des déchets), écotoxicologue et bien d’autres…
La dimension développement durable ne cessant de croître, de nouveaux métiers « proches de la nature » vont se multiplier . Eco développeur, animateur en écotourisme ou encore juriste spécialisé en droit de l’environnement

Une conséquence du vieillissement de la population : des milliers de jobs dans le paramédical et l’aide à domicile  

350 000 emplois d’ici 2020 pour les aides soignants et infirmiers

Ces deux types d’emploi sont irremplaçables. « Alors que la robotique gagne de plus en plus le secteur médical, il faudra toujours des infirmières pour mettre l’aiguille dans le bras du patient » résume un chef de service hospitalier. L’ensemble des professions de soins et d’aide aux personnes fragiles devrait créer plus de 350 000 emplois d’ici 2020.

En 2025, 320 000 emplois d’aides à domicile

Une des conséquences du vieillissement de la population est le recrutement de 320 000 aides à domicile d’ici 2025. Des personnes qui sont  irremplaçables par le numérique.  Des métiers liés au bien-être pourront y être rattachés comme coach de projet de vie ou encore professeur de Zumba !

De nombreux poste à pourvoir dans l’environnement numérique.

« Brand ambassador »

L’objectif de cette profession, venue des pays anglo-saxons, est de donner du sens à une marque :raconter une histoire cohérente avec les valeurs de la marque et avec un  contenu précis.

Ces métiers , aux dénominations brutales telles que « Brand specialist » où « Brand executor » , permettent de renforcer la marque et donc d’accroitre les ventes. (Étude du cabinet EY)

Conseil et assistance  aux entreprises

Les services aux entreprises constituent un secteur porteur à travers le conseil, l’assistance ou encore la recherche
Pas moins de 80 000 postes pour les personnels d’étude et de recherches devraient être créés d’après la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES).

Communication et culture : 100 000 postes à pourvoir

En parallèle de l’augmentation du nombre de retraités et de cadres, la culture et la communication vont devenir de grands secteurs d’emploi 1.3 millions de personnes travaillent pour la culture et les créations  (musique, cinéma, livre etc….), représentant le double de la production automobile.
La création de postes vont s’étendre à 100 000 d’ici 2022 avec des postes tels que graphiste, styliste, décorateur ou encore producteur de l’audiovisuel.

Ambassadeurs de l’entreprise 2.0.

Les métiers de l’informatique et du digital sont susceptibles de subir la plus forte évolution dans les prochaines années. Outre les 154 000 postes (allant de technicien à ingénieur) qui seront à pourvoir dans la décennie à venir, de  nouveaux emplois liés aux réseaux vont de ce fait émerger : consultant en « E-réputation, social média stratégiste, consultant sociaux médias coordinateurs… »
Ici, l’objectif est de s’adresser à chaque consommateur en individualisant au maximum la relation commerciale,  afin d’en renforcer les points positifs, et tenter de reconquérir les clients mécontents !

 

Source : inspiré de la revue  We demain , Mars 2016.

Nous vous recommandons également :

Les 50 entreprises les plus innovantes selon le Massachusetts Institute of Technology .

Les 10 règles d’or du réseautage.

Nouveau : le classement LinkedIn des 25 entreprises les plus attirantes pour les salariés français

Les 10 meilleures entreprises où travailler aux Etats-Unis.

Le palmarès 2016 des écoles de commerce grade master (Source le Parisien).

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire