VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Selon Pôle emploi en février 2015, le taux de chômage est de 10% de la population active sans emploi en France. Dans leur excellent ouvrage « Les ennemis de l’emploi », Pierre Cahuc et André Zylberberg s’intéressent aux mécanismes du marché du travail, et ils nous annoncent que non, le chômage n’est pas forcément une fatalité.

 

On s’intéresse toujours au nombre de personnes sans emploi mais peu souvent au nombre d’offres disponibles. L’ « Indicateur de tension » instaurée par le ministère du travail nous permet d’avoir un aperçu général sur la situation du marché. Cet indicateur représente le ratio entre l’offre et la demande pour un métier sur une période donné.

 

Reprenons l’exemple cité dans l’ouvrage qui concerne les « Techniciens et agents de maitrise de l’électricité et de l’électronique ». Fin 2012, l’indicateur de tension pour cette catégorie était de 1,3. Concretement cela signifie qu’il y avait 13 offres d’emplois enregistrées pour 10 demandeurs.

 

Exemple :

 

tableauformule

 

 

 

 

Plus l’indicateur est haut, plus le candidat aura de chance de retrouver un emploi. L’indicateur de tension présenté par ces deux auteurs est donc un outil de mesure fiable et efficace pour déterminer son employabilité sur un marché sous tension.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire