VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Personnalités 2

 

 

Être dirigeant ou manager n’est pas tâche facile et encore plus une fois confronté à des collègues qui, malgré des qualités professionnelles non-discutables, ont une personnalité pouvant devenir source de problèmes. Quelles sont ces différentes personnalités et comment les gérer au mieux ? Ce sont les questions auxquelles Tim Eisenhauer tente d’apporter une réponse.

 

On peut ainsi définir 6 types de personnalités délicates qu’il est généralement courant de rencontrer au sein d’une entreprise :

 

 

 

 

  1. La Commère (The Gossip)

 

 

Dans chaque entreprise, vous pourrez retrouver des employés passant plusieurs heures chaque jour à la diffusion de potins et autres ragots. Or il vous sera presque impossible de limiter ces comportements.

 

Mais ces commérages sont également à l’origine de la création de liens entre les employés, alors affirmez-vous et positionnez-vous au-delà des reproches. Ainsi, plus vos employés observeront et commenteront vos actions plus ils vous suivront.

 

 

 

  1. Le Grincheux (The Grump)

 

Le grincheux n’a pas la moindre envie d’être au travail puisque rien ne l’intéresse réellement, en dehors, bien sur, de la perspective de toucher son chèque à la fin du mois.

 

Rappelez-vous que le fait de traiter avec ce genre de personnalité ne doit pas vous faire devenir bougon à votre tour. Puisqu’en réalité la meilleure façon de traiter ce type de salariés consiste à faire preuve de bienveillance, à les écouter et à communiquer votre reconnaissance vis-à-vis de leur travail.

 

 

 

  1. Le Sur-Performeur (The Overachiever)

 

À l’école ou au bureau les sur-performeurs sont toujours présents. Mais pourquoi est-ce que le fait de perpétuellement chercher à dépasser ses objectifs doit-il être considéré comme problématique ?

 

Premièrement, car les performeurs sont impatients et peuvent avoir des difficultés à suivre les ordres. Mais ils peuvent aussi rapidement nourrir la jalousie des autres employés qui ne présentent pas les mêmes résultats.

Ces employés doivent donc être responsabilisés à travers la gestion de projets et ne doivent pas être micro-managés. Aussi, il est important de ne pas focaliser vos éloges sur ces profils aux dépens des autres employés

 

.

 

  1. Le Courtisan (The Suck-Up)

 

 

Le courtisan peut ressembler au sur-performeur, mais contrairement à ce dernier le courtisan ne travaille pas forcément plus ou mieux que les autres employés. Le courtisan se contente de se positionner aux côtés d’une figure d’autorité, un comportement qui traduit généralement un manque de confiance en soit.

 

Le manager ne doit donc pas le conforter dans cette attitude et ne pas récompenser ses flatteries, seuls les faits doivent être récompensés et le courtisan changera alors peu à peu.

 

 

 

  1. Le Fainéant (The Slacker)

 

Il peut être tentant de simplement se débarrasser des fainéants qui peuvent facilement apparaitre comme incompétents.

 

Mais un fainéant peut parfois être un salarié compétent qui s’ennuie et qui n’est pas assez challengé. Il est donc intéressant de tenter de recréer de la structure autour d’eux en leur fixant des objectifs qui pourront les positionner en situation d’urgence.

 

 

 

  1. Le Clown (The Clown)

 

Même si le clown n’est généralement pas une source de problèmes, ces blagues et autres plaisanteries peuvent devenir des éléments disruptifs pour le groupe. Le clown peut également avoir du mal à prendre son travail au sérieux, pour régler ces éventuelles problématiques réagir à ses comportements face au groupe n’est pas une bonne solution.

 

Vous pouvez au contraire vous entretenir personnellement avec lui ou mieux encore l’impliquer dans un projet à deadline courte afin de ne plus lui laisser de temps pour ses activités clownesques.

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : TheMuse.com Article : « 6 Types of Employees Who Frustrate Their Bosses (and How Smart Managers Deal With Them) »

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez lire aussi :

 

L’outplacement à Lille… ville attractive.

 

Les emplois les mieux payés chez Google

 

Que faire si vous réalisez que vous avez pris la mauvaise trajectoire professionnelle ?

 

Les 20 dirigeants les mieux notés … par leurs employés

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire