VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les 3 choses à ne pas dire pour justifier son manque expérience

Jenny Foss, journaliste et recruteuse, révèle les 3 choses à ne pas dire lorsque le recruteur nous parle de notre manque d’expérience.

Après avoir échangé sur plusieurs sujets variés, le recruteur s’exclame alors : « Vous semblez manquer un peu d’expérience pour ce poste. Pouvez-vous me dire pourquoi seriez-vous la bonne personne ? »

Cette question paraît difficile pour tout le monde, surtout si nous n’avons pas préparé une réponse parfaite qui explique pourquoi nous sommes le candidat idéal malgré notre manque d’expérience.

Nous sommes parfois tentés de dire les choses suivantes, mais nous allons voir pourquoi c’est une mauvaise idée.

 

J’apprends super vite

Si les recruteurs recevaient un euro pour toutes les fois où ils ont entendu quelqu’un dire « Je peux apprendre très rapidement », ils seraient millionnaires.

Malheureusement, souvent, les employeurs ne recherchent pas des personnes qui sont capables d’apprendre rapidement leurs nouvelles missions, mais ils recherchent des personnes opérationnelles immédiatement. Même si nous argumentons, si nous insistons en disant au recruteur qu’il passe à côté d’un employé incroyable, il aura une préférence pour les candidats qui ont de l’expérience et qui n’ont donc pas besoin d’être formés.

 Que faire à la place ?

Si notre expérience est un peu faible pour le poste que nous souhaitons, nous avons deux solutions. Nous pouvons chercher un poste similaire, un échelon en dessous, ou alors, nous pouvons cibler spécifiquement les entreprises qui mettent un point d’honneur à former leurs employés eux-mêmes. Plus une entreprise a un programme de formation élaboré, meilleurs seront les chances qu’ils soient prêts à investir en nous.

 

Je vais travailler très dur

Si le recruteur a décidé que nous manquons d’expérience, il y a de grandes chances pour que ce soit radical. Même si nous insistons sur le fait que nous allons travailler très dur pour réussir, cela ne le fera durement pas changer d’avis.

Que faire à la place ?

Si nous pensons que le recruteur nous exclu pour notre manque d’expérience, demandons-lui à quel poste il nous recommanderait dans l’entreprise, en fonction de notre parcours. Considérons-le comme un allié et demandons-lui des conseils.

Le pire qu’il pourrait se passer, serait que le recruteur n’ait rien à nous proposer. La meilleure ? Il vous suggère plusieurs postes à différents services et vous recommande pour certains. Il n’y a aucun mal à aller loin dans la conversation pour essayer de trouver le poste dans lequel nous excellerons.

 

J’ai une meilleure expérience que celle que vous demandez

Le recruteur recherche une qualité, que nous n’avons pas, et nous lui annonçons que l’expérience que nous avons est, en réalité, supérieure à celle qu’il recherche.

Par exemple, lorsque certaines personnes sont en transition professionnelle, elles expliquent en 10 secondes comment, même si elles n’ont jamais travaillé dans ce secteur, elles vont partager leur expérience et briller dans leur travail.

Il y a de grandes chances pour que l’expérience et les qualités de ces candidats soient précieuses pour l’entreprise, mais la façon dont ils expliquent cela peut déranger le recruteur. En effet, ce dernier peut penser que les candidats insinuent qu’il ne sait pas faire son travail. Évidemment, ce n’est pas l’image que nous voulons refléter.

Que faire à la place ?

Si nous sentons qu’une de nos expériences n’a pas été identifiée par le recruteur, commençons par poser des questions.  Renseignons-nous sur les futurs challenges de l’entreprise, les objectifs et les priorités immédiates pour la personne qui sera choisi. Soyons sincère et curieux.

Ensuite, présentons notre parcours et nos idées d’une façon qui ne remet pas en cause le travail du recruteur. Au contraire, essayons de lui faire comprendre comment notre parcours, qui est un peu originale, peut ajouter de la valeur à l’ensemble de l’organisation.

 

Bien sûr, nous n’allons pas toujours gagner lorsqu’un recruteur nous parlera de notre manque d’expérience. Mais si nous donnons une réponse cohérente et réfléchie, nous aurons plus de chances d’avancer dans le processus de recrutement, ou du moins, nous aurons donné le meilleur de nous-mêmes.

 

Inspiré par : https://www.themuse.com/advice/3-things-youll-be-tempted-to-say-to-compensate-for-a-lack-of-experience-that-you-just-well-shouldnt


Nous vous recommandons également :

Que répondre à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Le classement mondial des marques selon leur image

Les 4 questions à poser à notre réseau professionnel

Le petit geste qui vous rendra plus heureux chaque jour

Les gens vous jugent sur deux critères lorsqu’ils vous rencontrent

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire