VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

soft-skills-outplacement

Lilly Zhang, spécialiste du développement de carrière au très renommé Massachusetts Institute of Technology, travaille avec différents profils, juniors ou très expérimentés. Elle explique, pour Forbes, comment présenter au mieux ses soft skills tout au long du processus de recrutement.

« Vous êtes vous déjà décrit dans votre CV ou votre lettre de motivation comme un travailleur acharné à l’attitude positive capable d’apprendre rapidement ? Votre candidature a-t-elle eu l’air de disparaître dans le trou noir du service des Ressources Humaines ? Difficile d’avoir l’air surpris.

La fréquence d’utilisation de systèmes informatisés faisant correspondre votre candidature à la liste des compétences requises pour un poste a augmenté mais il y a aura toujours une personne physique en charge de la sélection finale. Les hommes et les femmes ne réagissent pas aux mots-clés mais aux bonnes histoires.

N’essayez pas de vous vendre trop vite avec une série de mots-clés fades et trop usités pour décrire vos soft-skills. Montrez-les d’une façon plus concrète et je vous garantis que vous aurez plus de succès.

Je vous propose quelques astuces pour placer intelligemment votre « savoir-être » à chaque étape de votre recherche d’emploi.

Dans votre lettre de motivation

Pensez votre lettre comme la conversation que vous souhaiteriez avoir avec le recruteur, mais sur papier. C’est votre meilleure chance – avant un entretien – de donner vie à ce que vous pouvez faire.

En écrivant, choisissez deux ou trois des compétences que vous trouverez dans la fiche de poste – par exemple : performance technique, esprit d’initiative et bonnes capacités de communication – pensez ensuite à une ou deux histoires  qui pourraient les mettre en lumière.

« En tant que responsable technique pour un client majeur, je ne me suis pas contenté d’appliquer toutes les mises à jour en temps et en heure mais j’ai aussi pris la responsabilité de former et conseiller deux nouveaux employés pour les adapter au rythme de l’équipe. Sachant qu’il s’agissait d’un client que nous ne devions pas perdre, j’ai fait en sorte de me rapprocher au plus près de nos représentants du service client et je me rendu disponible pour répondre à toute question technique de notre client, ainsi il s’est senti bien accompagné ».

Dans votre CV

Malheureusement, toutes les entreprises ne lisent pas les lettres de motivation. Cela ne signifie pas que vous ne devez pas en écrire, mais que devez complétez cette lettre en mettant aussi en valeur vos compétences dans votre CV.

Comment ? Vous avez déjà entendu ce conseil : inclure autant de chiffres que possible dans votre CV pour illustrer l’impact que vous avez eu sur le résultat. Cela fonctionne aussi pour les soft-skills. Assurez-vous que chaque bullet point décrive une compétence que le recruteur recherche. Ensuite utilisez des faits pour montrer, et non pas seulement dire, quel manager compétent ou bon communicant vous êtes.

« Management réussi d’un planning de projet très strict par la coordination de meetings virtuels sur différents fuseaux horaires et présentation des résultats à plus de cinquante collaborateurs par téléconférence ».

Pendant l’entretien

Choquant ou non, certains recruteurs ne sont pas bons à cet exercice. Ce qui signifie que vous pouvez faire face à des questions fermées ou vagues qui ne vous laissent pas réellement la possibilité de montrer vos compétences.

Mais il y a un secret : peu importe la question que l’on vous pose, vous pouvez – et vous devez – toujours réfléchir à un ou deux exemples. Si un recruteur vous demande « Comment définiriez-vous le leadership? » plutôt que « Racontez-moi comment vous avez pu démontrer vos capacités de leadership », vous pouvez commencer votre réponse par un propos général qui répond à la question avant de vous lancer dans votre histoire, que vous y soyez invité ou non. Votre histoire sera certainement plus percutante que votre avis.

« Je préfère avoir un position de leader, même si cela n’est pas officiel. Ayant pris part à des projets dont la réussite avait été mise à mal par des coupes budgétaires imprévues, j’ai du faire en sorte que mon équipe reste impliquée. J’ai gardé une certaine positivité dans mes échanges avec eux et j’ai fait en sorte que la cohésion soit maintenue. Je pense qu’en ayant ainsi influencé mon équipe, j’ai permis que le projet débouche sur un succès et que notre client soit satisfait. »

La prochaine fois que vous verrez un profil dans une annonce qui requiert esprit d’équipe, forte éthique du travail, capacité à travailler sous pression et sur plusieurs tâches à la fois, sachez que vous êtes plus à même d’être retenu si vous ne vous limitez pas au vocabulaire que les recruteurs emploient. Usez de vos histoires et de votre expérience, parce que vous êtes bien plus qu’une suite de mots-clés. »

Source : http://www.forbes.com/sites/dailymuse/2014/05/07/the-non-boring-way-to-show-off-your-soft-skills-in-your-job-search/#46d3abc74d1d

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire