VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Amy cuddy critères premières impressions

 

Certaines personnes, inconsciemment ou pas, vous cerneront en seulement quelques secondes, mais qu’évaluent-ils exactement au final ?

Amy Cuddy, professeur à la Harvard Business School, a étudié avec quelques collègues les premières impressions pendant plus de quinze ans. Ainsi, elle a mis en évidences différents schémas qui peuvent apparaître dans les premières interactions.

Dans son nouveau livre, « Présence », Amy Cuddy explique que les gens veulent principalement répondre à deux questions lorsqu’ils vous rencontrent pour la première fois :

« Puis-je faire confiance à cette personne ? »

– « Puis-je respecter cette personne ? »

Les psychologues se réfèrent à cette notion de confiance par « la chaleur » et à la notion de respect par « la compétence », et dans l’idéal vous voulez être perçus comme possédant les deux.

Fait intéressant, Amy Cuddy démontre que la plupart des gens, en particulier dans un contexte professionnel, croient que la dimension « compétence » est le facteur le plus important. Après tout, ils veulent prouver qu’ils sont assez intelligents et talentueux pour gérer leur business.

Mais, dans les faits, la chaleur et la fiabilité, sont les facteurs sur lesquels les gens vous évaluent le plus.

« Dans une perspective d’évolution » nous explique Amy Cuddy, « il est plus crucial de savoir si une personne mérite ou non notre confiance. »

Cela fait sens si vous considérez qu’à l’époque des hommes des cavernes, il était plus important de savoir si votre camarade allait vous tuer ou vous voler tout ce que vous possédiez, plutôt que de savoir s’il était assez compétent pour faire un bon feu.

Mais, alors que les compétences sont bien notées, Amy Cuddy nous explique que ces dernières ne sont évaluées que lorsque la confiance est déjà bien établie. Enfin, à trop vouloir démontrer vos forces et vos talents vous risquez de déplaire.

Elle soutient que les stagiaires en masters sont souvent tellement obsédés par le fait de paraître intelligents et compétents qu’ils en oublient les évènements sociaux, ne demandent pas d’aide et, en général, passent pour des personnes inaccessibles.

Ces perfectionnistes vont subir un réveil difficile lorsqu’ils se rendront compte qu’ils ne trouvent pas de travail parce que personne ne les connaît ou ne leur fait confiance personnellement.

Amy Cuddy nous dit : « Si quelqu’un que vous essayez d’influencer ne vous fait pas confiance, vous n’irez pas très loin. Au contraire, vous générerez forcément  une certaine suspicion et le moindre de vos gestes sera interprété comme une tentative de manipulation. Une personne chaleureuse et fiable qui suscite également l’admiration, mais seulement après avoir construit une certaine confiance, fera paraître  vos forces comme un don plutôt qu’une menace.

Source : Business insider « La psychologue d’Harvard Amy Cuddy find how people judge you »

Nous vous recommandons également :

Le classement 2017 des écoles de commerce établi par le Figaro

Employabilité : Harvard, MIT ou HEC ?

Témoignage : une journée en Home office

La Revue du Web d’octobre 2016

Carrière : Les femmes doivent elles planifier leur maternité ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire