VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

anna wintour

 

Dans son récent article, publié dans The Muse, Aja Frost analyse le parcours de quelques personnalités ayant connu l’échec… avant le succès.

 

 

 

Une situation d’échec n’est jamais permanente, même si vous passez par une période de transition difficile, ne baissez jamais les bras.

Cela n’est en aucun cas lié à votre talent ou à vos compétences.

 

 

Même les plus grands sont passés par des périodes de déconvenues. Pour vous le démontrer, voici la liste de 5 personnalités qui ont cumulé des défaites avant de connaître la gloire.

 

 

 

 

 

  • Steven Spielberg – Cinéma

 

 

Aujourd’hui, véritable symbole de l’industrie cinématographique américaine, Steven Spielberg n’a pas connu à ses débuts, un parcours jalonné de succès.

Il a été rejeté à deux reprises de l’école de cinéma de Californie du Sud. Mais aux portes de la réussite et fier de ses succès, il n’a pas hésité à apporter son soutien financier à l’école de cinéma qui l’a à plusieurs reprises rejetée.

 

Il a obtenu par ailleurs en 1994 un doctorat honorifique de cette dernière.

 

 

  • Anna Wintour – Vogue magazine

 

 

La rédactrice en chef de Vogue se classe en 2015, au 28ème rang des 100 femmes les plus puissantes de la planète.

Cependant à ses débuts, Anna Wintour s’est fait licencier du magazine de mode Harper’s Bazaar, car d’après ses anciens employeurs, elle « ne comprenait pas le marché américain ». Elle travailla par la suite pour le magazine féminin US Viva qui s’arrêta brutalement quelques années plus tard.

 

Selon elle « chacun devrait être viré au moins une fois dans sa vie ». Cela signifie que si c’est votre cas, vous devez penser à la façon dont cela vous fera avancer, au lieu de vous inquiéter de l’impact négatif que cela aura sur votre carrière.

 

 

  • Evan Spiegel – Snapchat

 

 

Le co-fondateur de Snapchat est le plus jeune milliardaire au monde. En effet, à seulement 25 ans, sa fortune est estimée à 2,1 milliards de dollars. Pourtant, il y a encore 5 ans, rien ne le prédisposait à cette glorieuse fortune. A cette époque, étudiant à l’université de Stanford, abandonné par sa petite amie, viré de son campus, et ayant pour unique utilisatrice de son application sa mère, il confie plus tard « rien ne fonctionnait pour moi ».

 

 

Evan Spiegel a retenu de son expérience que la persévérance est la clé du succès, même lorsque rien ne va.

 

 

  • Arianna Huffington – Huffington Post

 

 

La fondatrice du célèbre site d’actualités politiques « The Huffington Post » est aujourd’hui une figure incontournable du journalisme outre-Atlantique.

Ecrivaine, chef d’entreprise, politicienne et mère de famille, Arianna Huffington semble être une femme accomplie. Elle a pourtant connu des échecs :

-Le deuxième livre qu’elle a écrit fut rejeté par 36 éditeurs, et loin de se décourager Arianna Huffington persévère et a aujourd’hui 13 livres à son actif.

– L’élection au poste de gouverneur de Californie auquel elle concourt en 2003 ne lui permet de recueillir que 0,55 % de voix. Cependant, elle tire profit de cet échec.

 

Elle confia dernièrement au magazine américain Success que la levée de fonds pour sa campagne politique lui a permis de réaliser le pouvoir d’internet. Et révèle « on m’a appris à ne jamais avoir peur de l’échec ».L’énorme succès du Huffington Post en est d’ailleurs la preuve.

 

 

  • Brian Chesky et Joe Gebbia – Airbnb

 

 

Airbnb vaut aujourd’hui 25,5 milliards de dollars. Pourtant, la plateforme de location a eu beaucoup de mal à décoller.

A leurs débuts, les fondateurs Brian Chesky et Joe Gebbia n’ont pas grand chose en poche. Ils mettent à profit la campagne électorale de 2007 et créent des céréales à l’effigie des candidats (les célèbres Obama O’s et Cap’n McCain’s), ce qui les aide à récolter 40 000 dollars et à lancer un premier site internet professionnel. Mais sans audience, les associés cumulent des dizaines de milliers de dollars de dettes.

 

Cependant, la persévérance a payé. Un an plus tard, la prestigieuse entreprise de financement de start-up Y Combinator accepte de les financer, ce qui leur a permis d’en arriver au succès formidable qu’on leur connaît aujourd’hui.

 

 

 

Source : The muse, Article de Aja Frost, écrivain.

 

 

 

Vous pouvez lire aussi :

 

Un emploi difficile serait-il bénéfique pour notre santé ?

 

14 conseils pour être un leader influent

 

Les 5 secrets de ceux qui obtiennent toujours des promotions.

 

Top 10 des questions les plus excentriques posées lors d’un entretien en 2015

 

Pourquoi seules 26 entreprises des 500 plus grandes au monde ont des femmes PDG ?

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire