VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

article 66

 

 

 

Le guide pratique pour minimiser les risques et maximiser son succès, tout en vivant le rêve de l’entrepreneuriat.

 

Comme l’écrit le magazine INC (inc.com) et d’après Ryan Robinson, consultant en entrepreneuriat :

 

« Il n’y a jamais eu autant de jeunes entrepreneurs qu’aujourd’hui. Des développeurs d’applications aux responsables de contenu marketing en passant par les consultants d’affaires, le nombre de candidats prêts à prendre des risques au nom de leur future carrière d’entrepreneur ne fait que croître.»

 

Une récente étude de l’Université de Bentley a montré que 66% des individus de la génération Y avaient le désir de créer leur propre affaire. Cependant, en 2013 seulement 3.6% des nouvelles entreprises étaient détenues par des personnes de moins de 30 ans. Il y a donc une grande disparité entre le nombre de jeunes qui souhaitent devenir leur propre patron et ceux qui manœuvrent pour le devenir.

 

Ceci n’est pas lié à un manque de diplômes ou de compétences. Les MOOC ont permis de développer l’accès à la connaissance qui peut être une barrière à l’entrée, dans certains domaines d’activité. Et grâce à ces outils mis à disposition facilement par les nouvelles technologies, il devient élémentaire d’apprendre de nouveaux concepts et de développer de nouvelles compétences.

 

Ryan Robinson a constaté qu’il y a trois grandes raisons pour lesquelles les individus ne lancent pas leur propre affaire. Tout d’abord un manque de confiance en soi puis un manque de ressources nécessaires à la création d’un projet, et surtout un manque de motivation.

 

En effet, démarrer et faire croître sa propre entreprise est une tâche difficile, d’autant plus lorsque vous êtes toujours en poste.

 

Cependant selon Ryan Robinson le fait de devenir son propre patron lorsque l’on travaille à plein temps est avantageux dans la mesure où cela permet de conserver un niveau de vie correct et vous assure des revenus confortables pendant que vous lancez votre projet.

 

Pour garantir le succès de votre projet lancez-vous en 8 étapes :

 

 

 

 1. Demandez-vous à quel point vous souhaitez vous lancer dans cette aventure.

 

 

 1 art 66

 

 

Le lancement de votre affaire vous fera continuellement prendre des décisions difficiles et mettra à rude épreuve vos relations.

Ecrivez donc une liste de vos activités et engagements réguliers afin de « monitorer » le temps passé pour chacun d’eux. Informez votre entourage de ce projet afin de pouvoir vous concentrez. Pensez à réduire les actions évidentes comme la télévision, les jeux vidéos etc.

Plus vous dégagerez de temps, plus les résultats seront rapides.

 

 

 

 2. Faites un inventaire de vos compétences, de vos capacités et de vos faiblesses.

 

 

 2 art 66

 

 

 

Demandez-vous quelles compétences votre projet entrepreneurial exige car Il faudra que vous possédiez au moins une partie des compétences nécessaires. Autrement, votre projet sera en péril. Prenez le temps d’acquérir de nouvelles compétences ou utilisez celles de partenaires extérieurs.

 

 

 

 3. Faites valider votre idée d’entreprise.

 

 

 two 3d humans give their hand for handshake

 

 

Le magazine Fortune a récemment mené une étude concernant 101 startups qui ont échoué. La raison numéro 1 de cet échec est le manque d’intérêt du client pour le produit ou le service. (Cette raison a été citée par plus de 42% des entreprises.)

 

Cela met en évidence la nécessité de valider votre projet par des pairs et d’obtenir des opinions honnêtes de clients potentiels. En effet, il paraît évident qu’un projet ingénieux correspond à un réel besoin. Malheureusement, il s’avère que certains projets entrepreneuriaux sont souvent mal conceptualisés, mal identifiés ou inutiles.

 

 

 

4. Ecrivez votre avantage concurrentiel.

 

 

 

4 art 66

 

 

Un avantage concurrentiel est défini comme un avantage unique qui permet à une entreprise de générer plus de vente ou de marge, mais aussi d’acquérir et de conserver plus de clients que ses concurrents.

 

Cela peut être lié à la structure des coûts, à l’offre, au réseau de distribution, au service après vente ou à d’autres éléments internes à l’entreprise.

 

 

 

5. Mettez en place des objectifs réalistes, détaillés et quantifiables.

 

 

 

5 art 66

 

 

En ne fixant pas d’objectifs et d’ échéances réalisables pour vous-même, vous allez passer beaucoup de temps à tourner en rond. Il est conseillé de mettre en place des objectifs quotidiens, hebdomadaires et mensuels.

Au début ces objectifs seront plus nombreux mais plus vous vous rapprocherez du lancement de votre entreprise plus vous atteindrez les grandes étapes de votre projet.

 

 

 

6. Planifiez votre plan d’attaque qui débutera lors de la date de lancement.

 

 

 

6 art 66

 

 

Il ne suffit pas de définir ses objectifs. Il faut ensuite minutieusement cartographier le plan pour atteindre les points B, C, D, etc. Vous devrez être particulièrement proactif lors de cette étape et vous faire aider si besoin.

 

Votre capacité à résoudre les problèmes et à faire face à ces obstacles sera déterminante pour la réussite de votre entreprise. 

 

 

 

7. Externalisez autant que vous pouvez.

 

 

 

7 art 66

 

 

Le but n’est pas qu’on vous dicte votre conduite ou qu’on vous impose des choix. L’objectif d’externaliser est de vous permettre de faire seulement ce que vous savez faire de mieux. Par exemple, il serait intéressant pour vous de coder votre propre site web pour tester votre idée en ligne. Cependant, si vous n’externalisez pas certaines compétences liées à la création de site, vous passerez sans doute plusieurs mois pour finalement être seulement en mesure d’en comprendre les bases.

 

 

 

8. Recherchez activement des critiques.

 

 

 

8 art 66

 

 

Le but est de créer un produit qui apporte de la valeur. Autrement dit, créer un produit ou un service dont personne n’a besoin serait totalement inutile. Il est donc important que vous recherchiez des jugements objectifs concernant votre projet.

Prenez cette habitude dès le départ et gardez-la. Pour trouver votre groupe, il faut que vous cibliez seulement les personnes dont vous êtes sûr de l’expertise de leurs réponses.

 

Il est essentiel de ne pas vous précipiter lors de la création de votre entreprise. Avoir le temps de penser votre idée et de récolter différents avis ne sera que bénéfique pour la pérennité de votre future activité.

 

Pour conclure, créer votre entreprise tout en travaillant à plein temps est une route semée d’embûches mais tout à fait accessible. Il y a autant de chemins vers l’entrepreneuriat qu’il y a d’entrepreneurs dans ce monde. Prenez en compte les étapes énumérées précédemment et vous serez sans doute sur le bon chemin pour devenir votre propre patron.

 

Si vous souhaitez créer votre entreprise vous pouvez faire appel à des coaches ou à un cabinet de conseil en ressources humaines dont les experts vous aideront tout le long de votre projet.

 

Source : Inc.com – article du 18/08/2015 écrit par Jeff Haden, journaliste pour Inc.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire