VOTRE CARRIÈRE, AVEC PASSION.
MENU
Être rappelé
Être rappelé

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

image obama confiance

Marcel Schwantes, entrepreneur, coach et maitre de conférence expose cinq habitudes qui amènent les autres à vous faire confiance.

Depuis toujours, les entreprises ont tenté de trouver les clés pour avoir une culture de travail saine et lucrative. Laissez-moi vous aider à gagner du temps et de l’argent en vous l’avouant maintenant : c’est la confiance.

Voilà ce qui ressort de plusieurs études. Par exemple, Great Place to Work – la société internationale d’étude et de conseil RH qui s’est associé à Fortune pour mener son étude annuelle des « meilleures entreprises » – confirme que la confiance est la qualité dont vous ne pouvez pas vous passer.

L’auteur et maître à penser Stephen M.R Covey en a fait son principal sujet. Dans son livre The Speed of Trust, il explique qu’une équipe dans laquelle la confiance règne va produire des résultats plus rapidement et à moindre coût (sans oublier de mentionner que la confiance est gratuite).

Durant toutes les années où j’ai travaillé avec les RH et les équipes exécutives, j’ai souvent trouvé que ces cinq habitudes font la différence dans la construction de la confiance.

Les leaders dignes de confiance :

1- Sont capables de déléguer

Vous verrez que de très nombreux leaders délèguent leur pouvoir et le confient à leurs équipes. Ils le font car ils font confiance aux capacités de leurs équipes, la confiance est librement donnée, comme un cadeau, avant même qu’elle ne soit gagnée. En réduisant leur autorité et en déléguant, ils donnent le pouvoir aux autres de prendre des décisions par eux-mêmes, créant ainsi une culture du succès proactive de leader à leader, plutôt qu’une culture leader à suiveur qui se définirait comme réactive.

2- Montrent une remarquable résistance face à l’adversité

Thomas Edison a dit « beaucoup d’échecs dans une vie sont dus à des personnes qui n’ont pas réalisé à quel point elles étaient proches du succès quand elles ont abandonné. » Les bons leaders sont ceux qui sont capables de se remettre d’un échec en diagnostiquant eux-mêmes pourquoi le même problème revient encore et encore. Ils vont se remettre et être ouvert au changement bien plus rapidement – changer ce qui les retient et changer ce qui ne sert plus à l’entreprise. C’est quelqu’un en qui vous avez confiance.

3- Sont capables de faire confiance et de croire en les personnes qu’ils dirigent

D’après l’œuvre de Stephen M.R. Covey, une équipe où la confiance est maîtresse va produire des résultats plus vite et à moindre coût. Mais devriez-vous d’abord gagner la confiance de vos collaborateurs ? Ou, est-ce que la confiance que votre équipe a en vous, naît de celle que vous mettez d’abord en eux – leurs forces, leurs habilités et leur engagement ? En d’autres mots, avec quelle affirmation êtes-vous d’accord ?

A) La confiance est quelque chose que les personnes doivent gagner.

B) La confiance est quelque chose qui doit être offert.

Si vous choisissez la réponse A, vous faites partie de la majorité. La pensée conventionnelle veut que l’on doive d’abord gagner la confiance des autres, et que si l’on perd cette confiance, il devient très difficile de la retrouver. Mais si vous avez sélectionné B, donnez-vous une petite tape dans le dos. Il a été prouvé que, dans les entreprises en bonne santé, les leaders sont prêts à d’abord donner leur confiance à leurs collaborateurs, ils le donnent comme un cadeau avant de la gagner.

4- Affichent l’humilité comme une force

J’ai entendu plusieurs fois des personnes en position de pouvoir dire que l’humilité était une faiblesse. Cependant, cette vertu se dresse contre les traits de caractère qui font un mauvais leader : fierté, auto-centrisme, catégorique, enclin à critiquer et impulsivité.

Jim Collins, auteur, a probablement dédié plus de temps à rechercher et à écrire à propos des leaders humbles qu’à tous les autres sujets qu’il a pu traiter. Dans son étude « Level 5 Leadership », il déclare :

« Les leaders de niveau 5 mettent leur ego de côté et le font passer après le développement de leur entreprise. Ce n’est pas que ces leaders n’ont pas d’ego ou d’intérêts personnels, bien sûr qu’ils sont ambitieux – mais leur ambition est d’abord et principalement dédiée à l’institution, pas à eux-mêmes. »

5- Demandent à avoir des commentaires de leurs pairs

Vous vous demandez comment vous vous débrouillez en matière de leadership ? Posez la question. Il faut beaucoup d’humilité pour oser demander si l’on fait les choses bien ou non. Et encore plus pour prendre la réponse en compte.

Toute entreprise avec une équipe de direction engagée à développer une culture de confiance se rendra compte finalement que ça commence avec eux. C’est-à-dire, s’ils sont prêts à changer et faire bouger les choses.

Il y a un important retour sur investissement quand les sociétés misent sur l’instauration de la confiance. Les sociétés où il fait bon travailler ont un turnover bien moins élevé que la moyenne et attirent les employés qui ont un intérêt personnel pour leur entreprise.

http://www.businessinsider.com/5-habits-that-inspire-people-to-trust-you-2016-12?IR=T

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

 
Laisser un commentaire